Union européenne

27 avril 2018 11:18; Act: 27.04.2018 12:29 Print

Des pesticides nuisibles aux abeilles interdits

Trois néonicotinoïdes considérés comme dangereux pour les abeilles, des pesticides déjà soumis à des restrictions d'usage dans l'UE, vont être quasi totalement interdits.

storybild

En 2013, l'UE avait déjà imposé des restrictions d'usage pour ces trois substances, contestées en justice par deux géants des pesticides Syngenta et Bayer. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L'avenir de la clothianidine, l'imidaclopride et le thiaméthoxame - des subtances neurotoxiques qui s'attaquent au système nerveux des insectes largement utilisées - était en suspens depuis 2013, après une première évaluation négative de l'Agence européenne pour la sécurité des aliments (Efsa). L'agence a confirmé son opinion fin février, une évaluation qui est venue soutenir la volonté de l'exécutif européen d'élargir l'interdiction. Celle-ci s'applique désormais à toutes les cultures en plein champ, avec pour seule exception les usages en serre, à condition que graines et plantes ne quittent pas leur abri fermé.

Seize États membres - dont le Luxembourg - a apporté son soutien à la proposition de la Commission lors d'un comité d'experts réuni vendredi matin, a précisé l'exécutif européen dans un court communiqué. «La Commission avait proposé ces mesures il y a des mois, sur la base de l'avis scientifique de l'Efsa. La santé des abeilles a toujours une importance cruciale pour moi, puisque cela concerne la biodiversité, la production alimentaire et l'environnement», a réagi le commissaire européen à la Santé et la Sécurité alimentaire Vytenis Andriukaitis.

La ministre luxembourgeoise de l'Écologie Carole Dieschbourg (Déi Gréng) a réagi en faisant part de sa joie après cette décision. «C'est une bonne journée pour la préservation de la nature!», a-t-elle écrit sur Twitter. «Le combat contre la disparition des insectes doit continuer».

En 2013, l'UE avait déjà imposé des restrictions d'usage pour ces trois substances, contestées en justice par deux géants des pesticides dont les produits sont directement concernés, le suisse Syngenta et l'allemand Bayer. Le moratoire partiel concernait les cultures qui attirent les abeilles (comme le maïs, le colza oléagineux ou le tournesol) sauf quelques exceptions. L'UE n'a donc pas attendu l'issue de cette procédure devant le Tribunal de l'UE, toujours en cours.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ant le 27.04.2018 11:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Enfin des mesures concrètes

  • P.Stein le 27.04.2018 13:23 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai une question a poser a L'Union Européen : quand allez vous faire pareil pour les humains ????

  • Maria Callas-Nikoff le 27.04.2018 12:27 Report dénoncer ce commentaire

    Pas trop tôt....et qui vérifiera, la Statec?

Les derniers commentaires

  • luxo le 27.04.2018 22:03 Report dénoncer ce commentaire

    Notre Ministre se félicite d'avoir votée pour l'interdiction de ces produits en UE. Moi je la féliciterais lorsque nous serons le premier pays 100% Bio au monde. Car aujourd'hui nos agriculteurs continuent à utiliser massivement une multitudes de pesticides, fongicides... Pourtant, elle a le pouvoir de les interdire immédiatement.

  • Jean II le 27.04.2018 21:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je me suis promené sur une route près d'un champ . L'agriculteur était en train de pulvériser un produit sur le blé , IRRESPIRABLE !!!!

    • Luxo le 28.04.2018 14:11 Report dénoncer ce commentaire

      Toujours de bonnes intentions de la part de nos ministres, pas pas d'actions. Surtout ne rien faire qui pourrait nuire à la santé financière de nos agriculteurs...

  • Angelo51 le 27.04.2018 20:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Évidemment pas un mot dans l’article sur quels pays ont voté contre. Les tweets de la ministre parlent de majorité courte.

  • Rumelange le 27.04.2018 18:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    encore un produits interdit. Je serais curieux de voire la liste de ces produits, aujourd'hui interdit et que l'on consomme depuis des décennies, et leur impact sur notre santé.

  • Coralie le 27.04.2018 16:43 Report dénoncer ce commentaire

    Bien ! Et quand cette interdiction entrera-t-elle en application ? Combien de temps pour réparer les dégâts déjà causés à la nature et aux apiculteurs ? Indemnisations prévues pour les apiculteurs ? Quid des effets à court, moyen et long terme de ces poisons ? etc.