En Espagne

05 octobre 2018 07:33; Act: 05.10.2018 09:45 Print

Des règles pour les trottinettes électriques

Prises de court par l'arrivée des trottinettes électriques en libre-service, les grandes villes espagnoles ont décidé d'instaurer des règles spécifiques de circulation.

storybild

Dans les rues de Madrid, les quelques centaines de trottinettes de la start-up californienne Lime - dont Uber et Alphabet, la maison mère de Google, sont actionnaires - provoquent tout sauf l'indifférence. (photo: AFP/Gabriel Bouys)

Sur ce sujet
Une faute?

Elles ont débarqué cet été, révolutionnant la mobilité urbaine mais exaspérant piétons et automobilistes. Prises de court par l'arrivée des trottinettes électriques en libre-service, les grandes villes espagnoles contre-attaquent. Dans les rues de Madrid, les quelques centaines de trottinettes de la start-up californienne Lime - dont Uber et Alphabet, la maison mère de Google, sont actionnaires - provoquent tout sauf l'indifférence.

Leurs usagers, qui les débloquent grâce à une application sur leur smartphone, «ne respectent rien, rien. Il faut des règles. C'est une folie. Ils se mettent sur les voies de bus ou de taxis. Ils traversent devant les voitures», tempête Fernando Sobrino, chauffeur de taxi de 59 ans. Et «ils vont sur les trottoirs sans aucun contrôle», abonde un piéton, José Manuel, commercial de 55 ans qui dénonce le «danger de se faire rentrer dedans ou de prendre un coup comme cela a failli m'arriver l'autre jour». Le mois dernier, une vidéo devenue virale sur Internet montrait deux personnes, dont un enfant, circulant à toute vitesse sur une trottinette, sur une autoroute, près de Valence.

De nouvelles règles à Madrid

Déjà présentes à Paris, Vienne ou Zurich, les trottinettes de Lime ont changé le paysage de la mobilité à Madrid, parallèlement aux vélos électriques de la municipalité et aux scooters électriques en libre-service. Et ravissent leurs usagers dans cette ville très vallonnée. «On va plus vite, on visite plus de zones, c'est reposant et sympathique, facile à utiliser», s'enthousiasme Monica Rodriguez, 58 ans. Tout en reconnaissant elle-même que «c'est dangereux et gênant pour les personnes qui marchent». L'irruption de ce nouveau mode de transport a en tout cas pris de court les grandes villes espagnoles. À Madrid, c'est le flou juridique, aucune règle précise n'existant pour encadrer l'utilisation des trottinettes. Celles de Lime, qui a enregistré plus de 100 000 utilisations en un mois et demi, y sont tolérées.

Mais la municipalité de gauche va adopter d'ici peu un nouveau plan de mobilité urbaine incluant des règles spécifiques de circulation pour les nouveaux moyens de transport comme les trottinettes. Valence est aussi en passe d'adopter une nouvelle réglementation leur interdisant notamment de circuler sur les trottoirs. Barcelone, elle, encadre déjà l'utilisation des trottinettes appartenant à des particuliers: la circulation y est interdite sur les trottoirs et seules les trottinettes les plus puissantes ont le droit de circuler sur la chaussée. Dans la métropole catalane, débordée par le tourisme de masse, le modèle de la trottinette en «libre-service» est en revanche totalement interdit, toute personne payant pour utiliser une trottinette électrique devant être accompagnée d'un guide, comme le sont les utilisateurs de gyropodes.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Cycliste le 05.10.2018 09:35 Report dénoncer ce commentaire

    A mon sens il faut assimiler les trotinettes électriques aux vélos et les traiter de la même manière, elles sont trop rapides pour être utilisées sur les trottoirs.

  • Foutage de gueule le 05.10.2018 08:01 Report dénoncer ce commentaire

    "La circulation y est interdite sur les trottoirs et seules les trottinettes les plus puissantes ont le droit de circuler sur la chaussée", en gros on ne peut pas rouler du tout si je comprends bien... ça revient à dire: prenez la voiture bien polluante mes amis. Et bien je vais ressortir ma belle BMW si ça arrive ici.

  • ..!!.. le 05.10.2018 15:44 Report dénoncer ce commentaire

    De toute façon en 20140 il n'y aura plus de voitures et alors tous sur la rue!

Les derniers commentaires

  • Unicorn le 05.10.2018 18:46 Report dénoncer ce commentaire

    Voilà ce qui me manque, la trottinette superpuissante. Revenant d'un de mes futurs, il est temps de se rendre à l'évidence, que le mode de marche à pied est d'abord beaucoup trop inefficace, et trop dangereux pour le pratiquer en public. Faites-le chez vous, si cela vous amuse, la plupart des accidents domestiques graves sont des chutes, mais bientôt, sur la voie publique, la moto, le vélo, la trottinette et autres monoroues seront obligatoires!

    • Dwakorn le 06.10.2018 16:06 Report dénoncer ce commentaire

      Dans mon futur la marche à pied est carrément interdite! Mais aussi les vélos et tous les autres moyens de locomotion. Plus de voitures, plus de bus, plus de trains et même plus d'avions! Chez nous on est "beamé". Voilà pourquoi je reviens de temps en temps dans le 21ème siècle pour une belle balade en voiture, mais aussi de temps en temps dans l'Antiquité où je suis devenu champion de la course à char.

  • ..!!.. le 05.10.2018 15:44 Report dénoncer ce commentaire

    De toute façon en 20140 il n'y aura plus de voitures et alors tous sur la rue!

  • NDYE le 05.10.2018 14:30 Report dénoncer ce commentaire

    Et ces trottinettes sont-elles équipées d'un éclairage et d'un avertisseur ( sonnette ) ? Vous allez me dire, les vélos de "course" non plus !

  • nimpetencore le 05.10.2018 11:54 Report dénoncer ce commentaire

    Depuis que M Bausch a peint partout des bandes rouges sur les routes, on n'a jamais vu autant de vélos et trotinettes circuler sur les trottoirs entre les piétons, et l'âge moyen est bien au dessus de 12 ans. Cela montre bien que c'est de nouveau du n'importe quoi non réfléchi, juste pour se mettre en avant de la scène.

    • Grand Maître le 05.10.2018 14:21 Report dénoncer ce commentaire

      Oui oui bien dit, c'est mieux en Russie!

    • Le Petit le 05.10.2018 15:43 Report dénoncer ce commentaire

      Effectivement c'est mieux en Russie puisque le cycliste est toujours le coupable!

  • Grand Maître le 05.10.2018 09:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ces bobos bien pensants de la pensée unique se croient tout permis, il faut arrêter ce chaos, d'ailleurs chez nous en Russie personne ne circule avec ça !

    • Pussy Riot le 05.10.2018 11:08 Report dénoncer ce commentaire

      La Russie... Quel beau exemple!

    • Sacha le 05.10.2018 11:12 Report dénoncer ce commentaire

      Alors j'ai rêvé quand je les ai vus en Russie!