Royaume-Uni

09 juillet 2020 07:26; Act: 09.07.2020 10:07 Print

Des restos à moitié prix pour relancer la consommation

Une mesure originale sera financée par le gouvernement pour relancer la consommation dans les restaurants britanniques.

Sur ce sujet
Une faute?

Les pubs et restaurants viennent à peine de rouvrir au Royaume-Uni qu’ils ont appris ce mercredi, la nouvelle d’un sacré coup de pouce que veut leur offrir le gouvernement. C’est le chancelier conservateur Rishi Sunak qui l’a annoncé devant le Parlement, parmi les mesures chiffrées à 30 milliards de livres pour relancer et soutenir l’économie britannique.

«J’annonce aujourd'hui que pendant le mois d’août, les repas pris du lundi au mercredi seront facturés avec un rabais de 50%, y compris pour les enfants, avec une limite maximale de 10 livres par personne. Les restaurants pourront s’enregistrer sur un site Internet et, chaque semaine, ils pourront demander à récupérer l’argent offert pour les rabais. Ils l’auront sur leur compte en banque dans les cinq jours ouvrables», a-t-il détaillé, devant un Boris Johnson à la mine satisfaite.

Intérêt chez les restaurateurs…

«Ce moment est unique et nous devons être créatifs», a-t-il ajouté. Comme le précise la BBC sur son site, le rabais s’appliquera pour un nombre illimité de fois sur les repas et les boissons, à l’exception des boissons alcoolisées. Par ailleurs, l’offre ne s’appliquera pas pour les plats à emporter. N’importe quel restaurant pourra s’inscrire au programme. Même les chaînes de fast-food.

Le coût de la mesure est estimé à 500 millions de livres. Parallèlement, le gouvernement a annoncé une réduction de la TVA sur les domaines des loisirs, de la restauration et de l’hôtellerie. La taxe passera pour une période de six mois de 20% à 5%. La plupart des restaurateurs interrogés par les médias anglais se sont montrés intéressés par la mesure. Des détails sur la façon dont elle sera mise en place seront dévoilés la semaine prochaine.

Bien sûr, l’annonce aura aussi attiré son lot de critiques ou de remarques ironiques. Sur Twitter, on a par exemple pu lire un Britannique déçu de découvrir que le gouvernement avait prévu de mettre en place un «Meal Deal» plutôt qu’un «New Deal», en référence aux gigantesques plans de relance économique des États-Unis après la Grande Dépression. Pour d’autres, la mesure ne profitera pas à ceux qui en ont le plus besoin. «Certains n’ont même plus assez d’argent pour acheter de quoi se nourrir à la maison…».

(L'essentiel/Yannick Weber)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sowat le 09.07.2020 17:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @pessimiste : bien d'accord avec vous et pourtant je suis d'un naturel optimiste :-)

  • veritis le 09.07.2020 08:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    au lux c'est prix plein avec supplement covid énorme

  • JeMeMarre le 09.07.2020 09:32 Report dénoncer ce commentaire

    C'est pas au grand duché qu'on verrait ça...

Les derniers commentaires

  • Siseulementsi le 09.07.2020 19:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Après ils vont se plaindre de la non affluence et d autre fermeront. Pas grave, n ont qu a s en prendre qu à eux-mêmes

  • Sowat le 09.07.2020 17:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @pessimiste : bien d'accord avec vous et pourtant je suis d'un naturel optimiste :-)

  • Trop d'impôts tuent l'impôt le 09.07.2020 15:53 Report dénoncer ce commentaire

    Ici au Luxembourg, même pour manger, on paye très cher. Pas étonnant que je me sois éloigné des restaurants. Et quand c'est pas cher, je vous laisse imaginer la qualité.. Les prix de l'immobilier sont la principale cause. Nous avons atteint un point exagéré qui va détruire la vie sociale, les commerces, etc. L'offre et la demande qu'ils disent.. Arrêtons alors de demander, et les prix deviendront plus normaux. C'est la seule solution pour stopper ce phénomène.

  • Alberto le 09.07.2020 13:10 Report dénoncer ce commentaire

    En tout cas c'est beaucoup mieux que le bon de 50€ à dépenser uniquement pour une nuit à l'Hotel sans aider tous les autres du secteur HERESCA!!!!

  • the Finn le 09.07.2020 09:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ah ben voilà un pays qui a compris comment fonctionne l'économie ! Pas comme au Luxembourg où les prix dans les restos ont augmenté de 25%!