En Italie

19 janvier 2020 18:57; Act: 20.01.2020 15:37 Print

Des «Sardines» pour barrer la route à Salvini

Un jeune mouvement antifasciste a drainé des foules, dimanche à Bologne, pour empêcher l'essor de l'extrême droite italienne.

storybild

Les Sardines attendaient dimanche 20 à 300 000 personnes à leur rassemblement festif baptisé «Bentornati in mare aperto» («Bienvenue à nouveau en haute mer»).

Sur ce sujet
Une faute?

Des milliers de personnes se sont rassemblées dimanche à Bologne (nord) à l'appel des Sardines. Ce jeune mouvement antifasciste souhaite peser sur une élection régionale, le 26 janvier, en Émilie-Romagne, dont le souverainiste Matteo Salvini a fait un enjeu national.

Une victoire dans une semaine de l'extrême droite dans ce bastion de la gauche italienne pourrait entraîner la chute du gouvernement formé par la Parti démocrate (gauche) et le Mouvement 5 Étoiles (M5S, anti-establishment). Cette situation provoquerait des législatives anticipées, ardemment souhaitées par Matteo Salvini.

Né le 14 novembre à Bologne, chef lieu de l'Émilie-Romagne, les Sardines avaient réunis ce jour-là 14 000 personnes pour dénoncer le discours «de haine et de division» de Matteo Salvini, le chef de la Ligue (extrême droite). Depuis deux mois, le mouvement de contestation fondé par quatre inconnus, écouté avec bienveillance par la gauche, a pris de l'ampleur.

Des dizaines de manifestations, rythmées par le chant des partisans Bella Ciao, ont déjà rassemblé plusieurs centaines de milliers de personnes à travers le pays. Les Sardines attendaient dimanche 20 à 300 000 personnes à leur rassemblement festif baptisé «Bentornati in mare aperto» («Bienvenue à nouveau en haute mer») qui devait ce poursuivre dans la soirée sur une place de la ville avec des concerts de rock et de rap.

La politique sans «coups bas»

En milieu d'après-midi, banderoles colorées et pancartes en forme de sardines, brandies par des manifestants de tous âges, ont fleuri sur la place du Huit-Août, a constaté l'AFP. Sur l'une d'elles était écrit le mot S.A.R.D.I.N.A sous forme d'acronyme (Solidarité, Accueil, Respect, Droits, Inclusion, Non violence, Antifascisme).

«Ce sera probablement un tournant pour la politique italienne», a déclaré dans un entretien, dimanche, au quotidien La Repubblica Mattia Santori, 32 ans, l'un des quatre fondateurs des Sardines. «Nous avons montré que l'on peut faire de la politique sans faire de coups bas (...). Nous avons déjà vaincu sur le populisme: Salvini va dans les bars et fait des selfies, nous nous remplissons les places», a-t-il ajouté.

Les derniers sondages donnaient le président de région sortant Stefano Bonaccini (Parti démocrate, gauche) au coude-à-coude avec Lucia Borgonzoni, sénatrice de la Ligue et candidate de la droite, chacun oscillant autour de 45% des intentions de vote.

(L'essentiel/nxp/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • el chapo le 20.01.2020 05:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    populiste et nationaliste, c'est exactement la définition du fascisme

  • Sardines en boite ? ou pas ? le 19.01.2020 20:06 Report dénoncer ce commentaire

    Les bobos savent etre très généreux avec les bras et l'argent des autres. Les italiens dans leur grande majorité ont compris que leur pays est en grave difficulté et qu'il n'est pas possible de continuer à prendre en charge toute la misère du monde et encore moins les délinquants potentiels qui vont avec. Maintenant, est-ce que Salvini est la bonne personne pour remettre de l'ordre en Italie et permettre au pays un retournement économique, ce n'est pas sur, mais il faut laisser les italiens en décider. Ce ne sont pas ces gens, en tout cas, qui le feront.

  • Réaliste le 20.01.2020 09:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une personne qui aime son pays est un fachiste. Mais que l Europe se suicide comprend pas.

Les derniers commentaires

  • FullmétalJF le 20.01.2020 18:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Notre bien aimé Président Vladimir Vladimirovitch va toujours soutenir l'extrême-droite européenne en Italie, en France, en Autriche et en Allemagne !!!

    • Fulljerk le 21.01.2020 09:17 Report dénoncer ce commentaire

      il est très marginal et impopulaire en Allemagne , au gouvernemnt en Autriche et fait fureur en France. Mais ils n'ont pas besoin de Poutine

  • Réaliste le 20.01.2020 09:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une personne qui aime son pays est un fachiste. Mais que l Europe se suicide comprend pas.

    • Henck le 20.01.2020 12:33 Report dénoncer ce commentaire

      Salvini aime peut être son pays, mais ce n est pas le point de la chose, il n y a aucun lien entre immigrés et le déclin d une société, que du contraire

  • Réaliste le 20.01.2020 09:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L Italie est l Italie restera l Italie le jardin de l Europe .Combattre Salvini ramène de l argent au pays.

  • FullmétalJF le 20.01.2020 09:02 Report dénoncer ce commentaire

    L'Europe a besoin d'un Salvini pour protéger ses frontières Sud du phénomène de "l'entrée libre" par la mer. Qu'il soit populiste avec par moments de drôles d'accents mussoliniens énervants ne change rien à l'affaire.

  • des protestations contre l'État de droit le 20.01.2020 08:02 Report dénoncer ce commentaire

    Comment on peut protester contre un parti légal? Le tout simple serait ne ne pas voter pour. C'est la meilleure façon qu'un parti sera réduit à zéro. Par contre protester contre un parti légalement voté est comme protester en même temps contre un État de droit.