En Europe

21 mars 2019 14:29; Act: 21.03.2019 14:52 Print

Des sites de Wikipedia se mettent en grève

Les pages allemandes, danoises et tchèques de l'encyclopédie en ligne sont inaccessibles pour 24 heures. En cause: une directive de l'UE sur le droit d'auteur.

Sur ce sujet
Une faute?

Les Allemands, les Tchèques et les Danois, qui souhaitent ce jeudi consulter Wikipédia, devront ronger leur frein pendant 24 heures. En effet, les trois sites sont en grève. D'autres sites de la célèbre encyclopédie en ligne pourraient rejoindre la contestation. Selon la presse française, le site francophone réfléchit à suivre le mouvement. Un vote est en cours.

Les administrateurs ont décidé de bloquer leurs pages pour protester contre une directive européenne sur le droit d'auteur qui doit être votée le 25 mars. L'encyclopédie en ligne s'oppose à l'article 11, mais surtout au controversé article 13. Ceux-ci prévoient notamment la mise en place d'un système de filtrage visant à empêcher automatiquement la mise en ligne de contenu soumis au droit d'auteur.

La liberté du web entravée?

Une exemption est prévue pour les projets non commerciaux. Donc pour Wikipédia et ses projets frères. Le projet de loi inquiète avant tout les youtubeurs qui vivent de revenus publicitaires tout en utilisant souvent du contenu ou des musiques qui ne leur appartiennent pas, explique le site Numerama. La fondation Wikimedia le sait mais a choisi de ne pas se battre que pour ses intérêts.

«La réforme prévue pourrait entraîner une restriction considérable de la liberté du web», explique Wikipedia, sur son site allemand. «Même les plus petites plateformes devraient empêcher les violations du droit d'auteur par leurs utilisateurs (article 13), ce qui, dans la pratique, ne serait possible qu'au moyen de filtres de téléchargement susceptibles de provoquer des erreurs et des abus», continue-t-il.

En outre, «tous les sites web devraient acquérir des licences pour de courts extraits de textes de produits de presse, afin de se conformer à un droit d'auteur nouvellement introduit (article 11)», critique Wikipedia. L'un et l'autre pourraient porter atteinte de manière significative à la liberté d'expression, à la liberté des arts et à la liberté de la presse, estime l'encyclopédie en ligne.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Vert de vert le 22.03.2019 01:33 Report dénoncer ce commentaire

    Là, l'Europe a tort et va trop loin. C'est ingérable pour les sites web et très coûteux. Les sites web et producteurs de contenu commerciaux sont horriblement avantagés par rapport aux particuliers et associations, car eux seuls pourront faire face aux frais et au temps à consacrer à ces activités. On obtiendrait un Internet "mort" en Europe, sans plus de possibilité d'upload ou de partage. Et toute cette activité serait transférée aux US et ailleurs.

  • Henry Lachard le 21.03.2019 21:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le droit d'auteur, rien de tel pour rendre une population encore plus médiocre en faisant de la rétention financière de la connaissance

  • A bas le copyleft! le 21.03.2019 15:11 Report dénoncer ce commentaire

    Droits d’auteurs, copyright etc ne sont en fait que des restrictions purement économiques qui entravent la libre circulation de l’information et des connaissances! C’est notre monde ultra-libéral et auto protecteur proclamé de ses bénéfices pécuniers! C’est comme avec la musique, mathématiquement parlant, les notes et gammes ne preuves produire « que » x accords (ou assemblages) de notes (sons, mélodies, etc) donc, en partant de ce principe, de nos jours, on a rien inventé! La plupart des mélodies ne sont que des reprises! Et le copyright ou le « plagia »inconscient la hantise des compositeurs

Les derniers commentaires

  • Vert de vert le 22.03.2019 01:33 Report dénoncer ce commentaire

    Là, l'Europe a tort et va trop loin. C'est ingérable pour les sites web et très coûteux. Les sites web et producteurs de contenu commerciaux sont horriblement avantagés par rapport aux particuliers et associations, car eux seuls pourront faire face aux frais et au temps à consacrer à ces activités. On obtiendrait un Internet "mort" en Europe, sans plus de possibilité d'upload ou de partage. Et toute cette activité serait transférée aux US et ailleurs.

  • Henry Lachard le 21.03.2019 21:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Y a pas de ça en Asie, et ça fonctionne mieux

  • Henry Lachard le 21.03.2019 21:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le droit d'auteur, rien de tel pour rendre une population encore plus médiocre en faisant de la rétention financière de la connaissance

  • A bas le copyleft! le 21.03.2019 15:11 Report dénoncer ce commentaire

    Droits d’auteurs, copyright etc ne sont en fait que des restrictions purement économiques qui entravent la libre circulation de l’information et des connaissances! C’est notre monde ultra-libéral et auto protecteur proclamé de ses bénéfices pécuniers! C’est comme avec la musique, mathématiquement parlant, les notes et gammes ne preuves produire « que » x accords (ou assemblages) de notes (sons, mélodies, etc) donc, en partant de ce principe, de nos jours, on a rien inventé! La plupart des mélodies ne sont que des reprises! Et le copyright ou le « plagia »inconscient la hantise des compositeurs