En Pologne et en Slovaquie

22 août 2019 16:20; Act: 23.08.2019 10:04 Print

Des touristes décèdent lors d'un violent orage

Des touristes présents sur le mont Giewont, entre la Pologne et la Slovaquie, ont été frappés par la foudre, jeudi. Au moins cinq personnes ont été tuées et vingt autres blessées.

Sur ce sujet
Une faute?

Un très violent orage a fait au moins cinq morts morts et une dizaine de blessés, touchés par la foudre, jeudi dans les monts Tatras, à cheval sur la Pologne et la Slovaquie, ont annoncé les services de secours en montagne. Au moins quatre personnes ont été tuées en Pologne et une cinquième du côté slovaque. En outre, une vingtaine d'autres ont été blessées, dont deux enfants. Trois des blessés sont en réanimation.

D'après les premiers renseignements donnés par les médias polonais, dont la chaîne privée TVN24, la foudre aurait frappé une grande croix métallique installée au sommet du mont Giewont, proche de la grande station de montagne de Zakopane, au moment où s'y trouvait un important groupe de touristes.

Le temps a changé brusquement à la mi-journée, d'épais nuages recouvrant rapidement le ciel qui pourtant, dans la matinée, avait incité de nombreux estivants à s'engager sur des pistes des Tatras. La météo demeure très mauvaise, mais un hélicoptère des secours en montagne est néanmoins parti à la recherche des victimes.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Rony le 22.08.2019 19:46 Report dénoncer ce commentaire

    de tres belles montagnes et hautes surtout du cote Slovaquie, tres bien equipees en pistes de randonnee en pierre, attirent des gens depuis longtemps, les chalets ou on peut finir la promenade exigeante sont magnifiques. mais ce sont aussi des montagnes dangeureuses pour ceux qui ne respectent pas les bases de randonnee en montagne.

  • Stéphanie le 22.08.2019 19:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvres gens, quelle mort atroce, amies polonaises sont très choquées!!!

  • geographe le 23.08.2019 03:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il y a une certaine ironie que ce soit la croix qui ait attiré la foudre, d’autant plus que la Pologne reste un pays très catholique.

Les derniers commentaires

  • citoyen le 23.08.2019 13:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    si je comprends bien c'est grace a dieu qu'ils sont morts

  • geographe le 23.08.2019 03:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il y a une certaine ironie que ce soit la croix qui ait attiré la foudre, d’autant plus que la Pologne reste un pays très catholique.

  • Tatjana le 22.08.2019 21:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aussi en URSS/Russie comme Stéphanie, tout le monde est très choqué !!!

  • Rony le 22.08.2019 19:46 Report dénoncer ce commentaire

    de tres belles montagnes et hautes surtout du cote Slovaquie, tres bien equipees en pistes de randonnee en pierre, attirent des gens depuis longtemps, les chalets ou on peut finir la promenade exigeante sont magnifiques. mais ce sont aussi des montagnes dangeureuses pour ceux qui ne respectent pas les bases de randonnee en montagne.

  • Stéphanie le 22.08.2019 19:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvres gens, quelle mort atroce, amies polonaises sont très choquées!!!

    • Olubi le 22.08.2019 21:11 Report dénoncer ce commentaire

      deja plus de 100 personnes blessees ont ete confirmes :( et l'action de sauvetage est toujours en cours