Merkel s'en va

08 décembre 2021 16:42; Act: 08.12.2021 16:53 Print

«Elle commence à parler, ils rangent tous leurs iPhone»

Angela Merkel - qui a tiré sa révérence - avait su gagner le respect de nombreux dirigeants dans le monde, mais s'est également attiré les foudres de certains rivaux politiques.

storybild

«Elle a une autorité énorme», selon ses confrères. (photo: AFP/John Macdougall)

Sur ce sujet
Une faute?
Le président russe Vladimir Poutine

«Je lui fais confiance, c'est une personne très ouverte», a-t-il affirmé lors d'une interview au quotidien Bild en 2016, ajoutant que la chancelière «fait vraiment un effort honnête pour résoudre les crises».

Le président français Emmanuel Macron

À l'occasion du dernier conseil des ministres franco-allemand organisé à Paris fin mai 2021, M. Macron a expliqué, tout en tutoyant la chancelière, que «ce dernier conseil me permet de dire tout ce que la relation franco-allemande doit à ton engagement, ta volonté de faire, parfois ta patience avec nous, et ta capacité d'écoute. Et donc merci infiniment de cela».

L'ancien président américain Barack Obama

«Son apparence impassible reflétait son sens de l'analyse. Elle était célèbre pour sa méfiance à l'égard des débordements émotionnels ou de la rhétorique excessive, et son équipe avouera plus tard qu'elle avait été initialement sceptique à mon égard, précisément en raison de mes talents d'orateur. Je ne m'en suis pas offensé, pensant que chez un dirigeant allemand, une aversion pour une éventuelle démagogie était probablement une chose saine», a-t-il affirmé dans ses mémoires politiques intitulées «Une terre promise».

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen

«Elle sait toujours replacer les choses dans leur contexte, y compris les nombreuses années passées en Europe qu'elle a contribué à façonner. Avec des phrases simples, elle rappelle aux gens ce qui est important. Et souvent, lorsque nous sommes dans une impasse, elle lance une idée et nous repartons de l'avant. Cela va nous manquer», a-t-elle déclaré lors d'un forum sur la politique européenne en mai 2021.

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban

S'exprimant sur la politique généreuse de Mme Merkel d'accueil des réfugiés au plus fort de l'afflux de 2015 lors d'une visite en Bavière: «La chose la plus importante est qu'il ne doit pas y avoir d'impérialisme moral. Je ne doute pas du droit de l'Allemagne à définir ses obligations morales pour elle-même. Ils peuvent décider s'ils acceptent chaque réfugié ou non, mais cela ne devrait être obligatoire que pour eux».

La présidente de la Banque centrale européenne Christine Lagarde

«Mme Merkel possède un dynamisme et une endurance extraordinaires, ainsi qu'une force intérieure incroyable qui lui permettent de rester à la table des négociations et de les faire avancer. Son objectif est toujours de parvenir à ce compromis si important qui, par définition, va laisser tout le monde un peu frustré et un peu malheureux, et cet esprit l'a aidée à remodeler notre monde», lui a-t-elle dit lors d'une remise d'un diplôme honorifique en septembre 2019.

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte

«Elle apporte raison et décence à la politique. Quand elle commence à parler au Conseil européen, beaucoup de gens regardent encore leurs iPhone. Mais ensuite, ils rangent tous leurs iPhone. Les stylos sont posés. Et nous l'écoutons. Elle a une autorité énorme», a-t-il déclaré en mai 2021.

(AFP)

L'ex-président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker

«On dit toujours que Merkel est une personne qui n'est pas portée vers l'émotionnel et l'empathique. Cela ne correspond pas aux multiples observations que j'ai pu faire (...) Au moment de la crise des réfugiés, je l'ai entendu dire qu'elle pouvait se mettre dans la peau des réfugiés poursuivis pour des raisons philosophiques, de religion ou de couleur», a-t-il expliqué lors d'une interview au journal belge Le Soir en août 2021.

(AFP)

L'ancien ministre des Finances grec Yannis Varoufakis

«Merkel a enterré l'idée des euro-obligations et a refermé le cercueil (...) Mme Merkel est donc restée fidèle à elle-même, mais d'une manière qui est extraordinairement négative et destructrice pour l'UE», a-t-il dit lors d'une interview à la chaîne publique allemande ZDF en juin 2020.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • le canard enchaîné le 09.12.2021 05:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L Europe la plus grande utopie... L' euro la devise avec laquelle madame Merkel payé certains 1 € de l heure en Allemagne Honteux !!!

  • castagnette le 08.12.2021 17:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bon vent

  • moussdiouf le 09.12.2021 08:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merkel Juncker DSK que des grands de la politique

Les derniers commentaires

  • Burisma le 09.12.2021 10:06 Report dénoncer ce commentaire

    Nous lui devons le Pipeline russe... Maintenant l'énergie est 3 fois plus cher, sans fiabilité d'approvisionnement. Mais Mme Erkel, elle, a des parts dans la société ukrainienne. A l'instar de son prédécesseur Gerhard Schroder.

  • Zam57 le 09.12.2021 09:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    toi aussi

  • @Samson le 09.12.2021 08:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Expliquez votre fausse logique? Pourquoi on ferait de la pub pour un produit qui n'est plus en vente? Elle part définitivement. C'est le contraire de la définition de la publicité! C'est donc du non-sens! D'abord réfléchir, puis écrire.

  • moussdiouf le 09.12.2021 08:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merkel Juncker DSK que des grands de la politique

  • Eurosceptique convaincu le 09.12.2021 07:01 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne comprendrais jamais l'amour des élites politiques françaises pour cette dame qui a tout fait pour réduire l'influence politique, économique et militaire de la France durant ses 16 années de mandat, pour le plus grand bonheur de ses alliés américains !

    • petite pomme le 09.12.2021 09:14 Report dénoncer ce commentaire

      On s'en fout, on est pas en france ici.... et quand on regarde les "élites" francaises, tant mieux que cette "influence" ait quasiment disparue...

    • @Eurosceptique le 09.12.2021 09:42 Report dénoncer ce commentaire

      Et bien, elle a su défendre les intérêts de l'Allemagne. Voilà pourquoi.

    • Eurosceptique convaincu le 09.12.2021 10:34 Report dénoncer ce commentaire

      @petite pomme l'héritage de la France de par ses glorieux hommes et femmes qui ont construit sa réputation restera à tout jamais dans l'Histoire, que cela vous plaise ou non !

    • Simple constatation le 09.12.2021 14:15 Report dénoncer ce commentaire

      @Eurosceptique convaincu Je ne vis pas dans le passé! Certes, je ne l'oublie pas, car comme disait Churchill, un peuple qui oublie son passé n'a pas d'avenir. Mais force est constaté que la France ne représente plus grand chose sur l’échiquier mondial moderne et diplomatiquement parlant non plus. Mais c'est surtout parce que ces représentants n'ont plus le charisme d’antan : que Sarko, Hollande ou Macron tape dû poing sur la table, le reste du monde s'en fiche, soyons honnête! Alors que quand Merkel tapait du poing sur la table, çà faisait la une partout! L'Allemagne a dit que…l'EU fait…

    • Eurosceptique convainvcu le 10.12.2021 13:27 Report dénoncer ce commentaire

      Sur ce point je ne peut que malheureusement vous rejoindre, c'est le triste constat que l'on fait de notre pays, Chirac est le dernier grand chef d'Etat que nous avons eu, depuis c'est le néant absolu !