En Grande-Bretagne

13 septembre 2019 09:23; Act: 13.09.2019 10:25 Print

Elles ont passé une nuit d'horreur dans une église

Dans la campagne anglaise, la location d'une église permet aux amateurs de frissons de passer une nuit d'épouvante au-dessus de tombeaux d'un autre âge.

storybild

Le «champing», contraction de church (église) et camping. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«Penser à ceux qui dorment en dessous de nous, ça corse l'atmosphère», explique Kae Ono, étudiante en histoire, en déroulant son sac de couchage dans l'église médiévale de St-Mary à Edlesborough, à une soixantaine de kilomètres au nord de Londres. Kae, ses trois amis et leur chien Coco sont des fans du «champing», contraction de church (église) et camping, une pratique qui permet de financer l'entretien des monuments. Il en coûte 50 livres (56 euros) par personne pour louer St-Mary, nichée en pleine campagne, et partager l'espace avec les chauves-souris.

L'Association pour la conservation des églises, qui gère St-Mary, fournit lits de camp et sacs de couchage pour dormir dans cet environnement inhabituel, au-dessus de notables enterrés il y a des siècles. «J'adore! Vous avez vu les arbres?», s'exclame Lingbo Zhou, une autre étudiante, pendant que Kae s'essaie à jouer un air du «Fantôme de l'Opéra» sur l'orgue qui fait partie du package nocturne. «On va regarder un film d'horreur plus tard, on a téléchargé "L'Exorciste"», explique l'étudiante en archéologie, qui entame sa troisième année d'université, comme ses amis «champeurs».

«Une promenade à minuit dans le cimetière»

Ensemble, ils découvrent les coins et recoins de leur logement temporaire avec l'excitation nerveuse qui accompagne généralement le début d'un film d'horreur. Ismail Abdirahman, étudiant en histoire, monte en chaire pour haranguer la petite congrégation, pendant que Zhou cherche des graffitis anciens sur les murs. «Et si on faisait une promenade à minuit dans le cimetière?», lance-t-elle. «En même temps, je penserai à ces visages bizarres là-haut», dit-elle en désignant les sculptures de pierre aux visages grotesques qui ornent la voûte.

L'Association pour la conservation des églises, qui gère 354 églises, en propose 19 à la location nocturne, en Angleterre et en Écosse. Elles ont été sélectionnées après consultations avec les autorités locales, souvent très enthousiastes face à cette initiative, assure Neil Best, le responsable de ce programme caritatif. Même si elle est toujours consacrée, St-Mary, une paroisse anglicane, n'abrite que rarement des services religieux, et les hôtes de passage sont soumis à peu de restrictions, si ce n'est éviter le bruit pour ne pas gêner les voisins. Même la consommation d'alcool est permise.

«C'est une des nuits les plus effrayantes qu'on ait passées, au bon sens du terme», raconte-t-elle le lendemain matin. «Les bruits... et les vitraux la nuit, ça faisait vraiment peur, il y avait aussi les chauves-souris, on entendait leurs cris et quelque chose en train de voler». «Même aller aux toilettes, ça faisait peur - on a vu des araignées», dit Kae. Quant au voisinage avec les morts, il a un peu troublé le sommeil des étudiants.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Respect le 13.09.2019 11:24 Report dénoncer ce commentaire

    Vu les noms, aucun d'eux n'est chrétien. Pour moi, c'est du non-respect. Je me demande quelles seraient les réactions s'ils campaient dans une mosquée. Mais ça, de toute façon, c'est interdit.

  • Oups le 13.09.2019 15:22 Report dénoncer ce commentaire

    Chercher l'horreur?? Faut m'expliquer ce qui fait peur dans cette soirée, à part le fait de se geler toute une nuit??

  • anonyme le 15.09.2019 08:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il n’y a pas de non respect c est bien l églises qui met à disposition cette activité payante et pour info Tout arabe n est pas musulman! En tout cas ça en dit long sur vous ... ect

Les derniers commentaires

  • JDCJDR le 15.09.2019 10:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pourtant il n’y avait pas de prêtre avec les enfants

  • anonyme le 15.09.2019 08:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il n’y a pas de non respect c est bien l églises qui met à disposition cette activité payante et pour info Tout arabe n est pas musulman! En tout cas ça en dit long sur vous ... ect

  • cruchot le 15.09.2019 00:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ils n'ont rien fait de mal.

  • cruchot le 15.09.2019 00:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ils sont peut être chrétien ?

  • Sam1952 le 14.09.2019 09:57 Report dénoncer ce commentaire

    Si ! , elles avaient été enfermées de force , elles auraient porté plainte , cellule psychologique, arrêts maladies et j’en passe ...... !!!!