Première ministre/Finlande

08 décembre 2021 20:32; Act: 09.12.2021 13:17 Print

Épinglée pour sa fièvre du samedi soir

Sanna Marin a décidé d’aller en boîte alors qu’elle était cas contact. Cette «grave erreur» passe mal dans le pays, actuellement confronté à des niveaux record de contaminations.

storybild

Selon la Première ministre, son entourage lui avait, dans un premier temps, affirmé que les directives relatives au coronavirus en vigueur ne l’obligeaient pas à s’isoler. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La Première ministre finlandaise faisait face aux critiques cette semaine après avoir passé une longue soirée en boîte de nuit ce week-end alors qu’elle était cas contact au Covid-19. Sanna Marin, une des plus jeunes dirigeantes dans le monde à 36 ans seulement, s’était déjà excusée après qu’un magazine people a publié des photos d’elle dans une boîte de nuit d’Helsinki, quelques heures après le test positif de son ministre des Affaires étrangères Pekka Haavisto.

Selon la Première ministre, son entourage lui avait, dans un premier temps, affirmé que les directives relatives au coronavirus en vigueur ne l’obligeaient pas à s’isoler, bien qu’elle ait été en contact avec une personne infectée. «J’aurais dû faire preuve de plus de discernement et revérifier les directives qui m’avaient été données. Je suis vraiment désolée de ne pas avoir compris que je devais le faire», s’est excusée la dirigeante sociale-démocrate sur Facebook.

Un sondage commandé par la chaîne de télévision MTV3 a révélé que deux tiers des personnes interrogées qualifiaient sa sortie de «grave erreur». L’opposition a aussi vivement attaqué la cheffe du gouvernement pour n’avoir pas vu un SMS au cours de la soirée l’informant qu’elle devait finalement bien s’isoler. Son téléphone professionnel était resté à la maison. Des publications sur les réseaux sociaux où elle pose avec des amis ou semble faire la promotion d’accessoires de mode lui avaient déjà valu des remontrances.

En octobre, elle avait répondu aux critiques dans une publication sur Instagram citant un tube pop finlandais: «Hey boum-boum-boomer, mets de la glace dans ton chapeau (expression finlandaise pour dire de se calmer, NDLR) et garde ton sang-froid». «Je suis une représentante de la jeune génération», avait alors justifié la Première ministre à la télévision publique Yle, «et cela se reflète dans ma façon de travailler et de vivre».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Quel cirque le 09.12.2021 01:33 Report dénoncer ce commentaire

    En Grande-Bretagne, une députée qui prétendait "se sentir en danger en présence de personnes sans masque", a été photographiée en train de faire la fête sans porter de masque ! Comme quoi il y a le personnages qu'il faut jouer sur scène mais en coulisses c'est différent ! Cela semble pareil un peu partout en fin de compte.

  • JungmannMarc le 08.12.2021 23:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Encore un dirigeant qui fait le contraire de ce qu'il impose aux gens. cf Luxembourg.

  • lea le 08.12.2021 23:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est comme partout ! Faites ce que je dis pas ce que je fais !

Les derniers commentaires

  • Jean Jacques Granianski le 09.12.2021 14:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Charles Pasqua disait : les promesses n'engagent que ceux qui les croient.

  • Jean Jacques Granianski le 09.12.2021 13:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mort de rire on se croirait à l'école .je n'ai pas bien compris l'exercice, maîtresse, je ne recommencerai plus!

  • Millennial BG le 09.12.2021 13:36 Report dénoncer ce commentaire

    Où est le problème? Au pire elle ne transmettra qu’un rhume. Ce n’est plus le printemps 2020.

  • vraiment irresponsable le 09.12.2021 13:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    madame n'as pas le bagage pour être responsable politique

  • Ancienne chanson lux le 09.12.2021 13:22 Report dénoncer ce commentaire

    Monsieur le prof, je ne sais rien par coeur. Plus tard je serai ministre et pour devenir ministre aucun examen n'est recquis