Violence

29 mars 2014 20:37; Act: 30.03.2014 10:52 Print

Erasmus vire au cauchemar pour une Belge

La police italienne a arrêté un Équatorien accusé d'avoir violé une Belge suivant le programme Erasmus à Milan, a annoncé samedi la presse italienne.

storybild

La police italienne avait multiplié les patrouilles, suite à l'agression de la jeune étudiante. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Manuel A., 35 ans, a été arrêté vendredi et accusé d'avoir violé une étudiante en architecture âgée de 22 ans à la suite d'un test d'ADN positif sur des traces de salive retrouvées sur le corps de l'étudiante. L'étudiante a déclaré à la police qu'elle était dans un bar avec des amis en janvier et qu'elle s'était sentie mal. Elle avait alors quitté le bar à la recherche d'un taxi pour rentrer chez elle.

Ne pouvant trouver un taxi, elle avait accepté l'offre d'un chauffeur équatorien de la prendre à un prix réduit. Il l'avait alors conduite dans une rue non éclairée et l'avait violée après avoir volé son téléphone portable que la police a retrouvé à son domicile. Manuel A., qui est marié et père de trois enfants, était connu dans le quartier pour proposer des courses à des étudiants Erasmus à des tarifs réduits. Il est soupçonné d'avoir violé d'autres femmes.

(L'essentiel/ats)