En Italie

10 septembre 2019 13:25; Act: 10.09.2019 14:21 Print

Facebook a fait fermer deux pages néo-​​fascistes

Le réseau social a fermé les pages de deux groupuscules d'extrême droite néo-fascistes italiens, ainsi que celles de leurs dirigeants, accusés de répandre la haine.

storybild

CasaPound et Forza Nuova sont deux groupuscules néo-fascistes qui organisent souvent des manifestations, parfois violentes, contre les migrants ou les réfugiés en Italie. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«Les gens et les organisations qui diffusent la haine ou attaquent les autres en raison de ce qu'ils sont n'ont pas leur place sur Facebook et Instagram», a indiqué le réseau social américain dans un communiqué envoyé mardi à l'AFP. «Les comptes que nous avons fermés violaient» cette politique de Facebook interdisant l'usage du réseau social à ceux engagés dans des campagnes de haine, selon la même source.

Facebook n'a pas précisé quelles étaient les pages fermées mais les personnes concernées ont réagi. Les dirigeants des deux formations en question ont protesté contre cette mesure, «un crachat à la figure de la démocratie», selon Simone Di Stefano, chef de CasaPound, «un acte de répression de la pensée», selon Roberto Fiore, chef de Forza Nuova.

CasaPound et Forza Nuova sont deux groupuscules néo-fascistes qui organisent souvent des manifestations, parfois violentes, contre les migrants ou les réfugiés en Italie, provoquant des heurts avec les forces de l'ordre. La page d'accueil du site Forza Nuova a pour slogan «l'Italie aux Italiens» et réclame notamment «l'interdiction d'entrée» sur le territoire national «à tous les non-Européens» qui n'auraient pas un motif valable pour venir en Italie ou un visa en règle.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • un avis le 11.09.2019 06:17 Report dénoncer ce commentaire

    excellent qu on les arrête une fois pour toute

  • rital le 10.09.2019 20:47 Report dénoncer ce commentaire

    Enfin! Pas trop tot!

  • Sandro le 10.09.2019 16:41 Report dénoncer ce commentaire

    Formidable, Facebbok est simplement formidable. Merci FB !

Les derniers commentaires

  • Asimov1973 le 11.09.2019 07:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ne pas vouloir d’africains en europe c’est fascisme? la loi europeenne dit que pour venir en europe il faut un visa et un billet aller retour...qui vient en bateau sans argent et sans documents ce n’est pas un migrant mais un clandestin. Le migrant c’est moi: venu d’Italie avec documents en règle et ma propre voiture. Être pauvre ce n’est pas une excuse pour ne pas respecter la loi.

  • un avis le 11.09.2019 06:17 Report dénoncer ce commentaire

    excellent qu on les arrête une fois pour toute

  • FullmétalJF le 10.09.2019 21:57 Report dénoncer ce commentaire

    Les revendications évoquées dans les cinq dernières lignes ne sont ni injurieuses ni haineuses, me semble-t-il. On suppose donc que l'interdiction en question s'est faite sur des bases plus sérieuses. C'est une question de bon sens de souhaiter - je cite - "l'interdiction d'entrée sur le territoire national à tous les non-Européens qui n'auraient pas un motif valable pour venir en Italie ou un visa en règle".

  • rital le 10.09.2019 20:47 Report dénoncer ce commentaire

    Enfin! Pas trop tot!

  • De Poupes le 10.09.2019 17:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo