Au Royaume-Uni

09 mai 2019 13:19; Act: 10.05.2019 15:33 Print

Frappée, humiliée, la «fille poubelle» vit un calvaire

Une ado de 13 ans qui milite pour que chacun ramasse ses déchets s'est attirée l'admiration des protecteurs de l'environnement. Mais aussi la haine de certains élèves de son lycée.

storybild

Martyrisée par une partie de ses camarades de classe, Nadia a fini par changer d'école. (photo: Facebook/Team Trash Girl)

Sur ce sujet
Une faute?

Depuis son plus jeune âge, Nadia Sparkes est sensible à la préservation de l'environnement. Depuis deux ans, la jeune Britannique part chaque matin à l'école, une heure plus tôt. À vélo, elle ramasse les déchets laissés sur sa route et les met dans son panier. Elle répète la même opération sur le chemin du retour. Cette initiative a valu à Nadia une reconnaissance internationale ainsi que des récompenses prestigieuses. Mais elle lui a également attiré une foule d'ennuis.

Surnommée «Trash Girl »(la fille poubelle), l'adolescente de 13 ans a été victime d'un harcèlement violent à l'école, raconte la BBC. Le trimestre dernier, la police a dû intervenir au lycée Helledson, près de Norwich (sud-est de l'Angleterre), parce que Nadia avait été menacée d'un couteau et frappée d'un coup de poing. Un autre jour, l'adolescente avait dû suivre un cours recouverte d'un jus d'orange dont elle avait été aspergée. «Le personnel n'a rien fait pour l'aider et la soutenir, alors nous avons senti que ce n'était pas bon pour elle de rester là-bas», confie sa mère, Paula.

Succès grandissant sur Facebook

Depuis qu'elle a changé d'école, Nadia est plus sereine, et sa détermination n'a pas bougé d'un iota. La lycéenne a même décidé d'assumer son surnom de «Trash Girl», qu'elle a fini par apprécier: il lui fait se sentir «comme une superhéroïne». Sur les réseaux sociaux, la jeune Britannique gagne peu à peu des supporters. À l'heure qu'il est, son groupe Facebook «Team Trash Girl» compte près de 5 000 membres.

«Je voulais trouver un moyen d'encourager tout le monde à s'entraider. Pour essayer de résoudre les problèmes de la planète avant qu'ils ne deviennent irréparables. Alors, s'il vous plaît, essayez de ramasser trois déchets aujourd'hui», explique-t-elle sur le réseau social. En un peu plus d'un an, Nadia a déjà ramassé plus de 1 100 litres de déchets. Elle est devenue ambassadrice du WWF.

(L'essentiel/joc)