À Bruxelles

12 décembre 2019 15:22; Act: 12.12.2019 15:34 Print

Greenpeace «met le feu» au Conseil européen

La police a fait évacuer le bâtiment du Conseil européen à Bruxelles occupé par une trentaine de militants de Greenpeace avant l'ouverture du sommet européen consacré au climat.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

La police belge a lancé une opération pour déloger 28 militants de Greenpeace arrivés à bord d'un vieux camion de pompier réformé pour tromper la sécurité. Ils ont escaladé l'architecture métallique du bâtiment Europe, le nouveau siège du Conseil, et ont déployé une banderole pour alerter sur "l'urgence climatique". L'image donne l'impression que le bâtiment est en flammes.

L'action qui avait commencé tôt le matin a pris fin vers 11h30, a constaté un photographe sur place. Le sommet européen doit débuter jeudi à 15h. Le Président du Conseil européen Charles Michel a plusieurs rencontres bilatérales prévues avec des dirigeants européens avant l'ouverture du sommet et elles ont été déplacées au Justus Lipsus, le bâtiment attenant relié par une passerelle au nouveau siège.

Greenpeace s'est félicité de l'opération.

Les pompiers bruxellois ont déployé deux grande échelles pour permettre aux policiers de grimper dans la structure et interpeller les activistes. La police a confirmé une vingtaine d'arrestations. Selon Greenpeace, les interpellés sont français, belges et allemands.

«On a fait notre devoir», a déclaré Laura Ullmann une porte-parole de l'ONG. Greenepace avait déjà déjoué la sécurité du Conseil européen il y a dix ans, en décembre 2009, pour réclamer des actions de l'UE au Sommet sur le climat organisé à Copenhague quelques jours plus tard.

La neutralité carbone au coeur des débats

Les militants, munis de faux badges, s'étaient alors fait passer pour une délégation officielle. Leurs limousines de location s'étaient insérées entre deux cortèges officiels et étaient arrivées devant l'entrée du Conseil où ils avaient déployé des banderoles.

Lors du sommet de jeudi et vendredi, les dirigeants européens vont tenter de trouver un accord sur l'objectif d'une neutralité carbone d'ici 2050, qui est au coeur du Pacte vert d'Ursula von der Leyen et qui bute sur les réticences de trois pays de l'Est.

(L'essentiel / AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • paskyll le 12.12.2019 19:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    qu'on m'explique, pourquoi ils ne font rien contre les américains(+ gros pollueurs de la planète), les australiens, les chinois. Ont-ils peur de se qui pourrait leurs arrivés plutôt que s'en prendre aux européens qui sont les seuls à faire des efforts mêlés si cela nous est déloyal

  • Phi le 12.12.2019 17:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Plus un cent pour soutenir les organisations comme Greenpeace et autre de ma part .

  • luxo le 12.12.2019 19:40 Report dénoncer ce commentaire

    Ces terroristes méritent la prison pour avoir mis le feu à un bâtiment Européen. S'il veulent manifester contre le climat il feraient mieux de s'attaquer aux pays les moins vertueux comme le Luxembourg et à bloquer les station services luxembourgeoises pendant une semaine ou les dépôts pétroliers qui alimentent notre pays.

Les derniers commentaires

  • Libre penseur le 13.12.2019 06:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Grâce à Greenpeace le dernier petit budget qui pouvait être consacré au clima vient d’être affecter à la sécurité.

  • luxo le 12.12.2019 19:40 Report dénoncer ce commentaire

    Ces terroristes méritent la prison pour avoir mis le feu à un bâtiment Européen. S'il veulent manifester contre le climat il feraient mieux de s'attaquer aux pays les moins vertueux comme le Luxembourg et à bloquer les station services luxembourgeoises pendant une semaine ou les dépôts pétroliers qui alimentent notre pays.

  • paskyll le 12.12.2019 19:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    qu'on m'explique, pourquoi ils ne font rien contre les américains(+ gros pollueurs de la planète), les australiens, les chinois. Ont-ils peur de se qui pourrait leurs arrivés plutôt que s'en prendre aux européens qui sont les seuls à faire des efforts mêlés si cela nous est déloyal

  • Papagallo57 le 12.12.2019 17:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bravo au gardiennage

  • Phi le 12.12.2019 17:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Plus un cent pour soutenir les organisations comme Greenpeace et autre de ma part .