En Italie

13 octobre 2020 22:57; Act: 14.10.2020 10:44 Print

«Hantée» par des objets, elle les rend 15 ans après

Poursuivie par la malchance depuis sa visite sur le site archéologique, une touriste canadienne a rendu les reliques qu’elle avait subtilisées en 2005.

Sur ce sujet
Une faute?

Les responsables du site archéologique de Pompéi (sud de l’Italie) ont reçu un colis pour le moins inhabituel. À l’intérieur se trouvaient deux carreaux de mosaïque blancs, deux morceaux de vase et un bout de mur en céramique, raconte le «Guardian». Une lettre rédigée par une touriste canadienne accompagnait le tout. Dans cette missive, Nicole explique qu’elle a décidé de rendre ces objets volés lors d’une visite en 2005. La raison? La Canadienne est persuadée qu’ils sont maudits.

«Je voulais avoir un bout d’Histoire qui ne s’achète pas», avoue la touriste, ajoutant qu’elle était «jeune et stupide» à l’époque. Nicole raconte que, depuis son retour au Canada, elle s’est retrouvée deux fois aux prises avec un cancer du sein et a dû subir une double mastectomie. Sa famille, par ailleurs, a été confrontée à des problèmes financiers, écrit CNN.

«Les gens sont morts d’une manière si horrible»

«On dirait qu’on n’arrive jamais à aller de l’avant (…) J’ai pris un bout d’Histoire figé dans une époque liée à tant d’énergie négative. Les gens sont morts d’une manière si horrible et j’ai pris des objets en rapport avec cette destruction», écrit Nicole. Dans sa lettre, la touriste présente ses excuses aux gérants du site: «Nous sommes des gens bien et je ne veux plus transmettre cette malédiction à ma famille, mes enfants ou moi-même. Je vous en prie, pardonnez mon acte négligent commis il y a des années».

D’après un porte-parole du site, le cas de Nicole n’est de loin pas isolé. Il arrive régulièrement que des touristes finissent par rendre des objets volés sur place, évoquant une malchance tenace. Une sélection de ces lettres et des reliques rendues est d’ailleurs exposée au musée de Pompéi.

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • blu le 14.10.2020 08:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les gens ont toujours besoin de matérialiser tout et de donner une explication à tout.

Les derniers commentaires

  • blu le 14.10.2020 08:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les gens ont toujours besoin de matérialiser tout et de donner une explication à tout.

    • Les singes de mon quartier le 14.10.2020 09:19 Report dénoncer ce commentaire

      "Bien mal acquis ne profite jamais". Lafontaine l'avait pourtant bien expliqué.