Au Royaume-Uni

03 juillet 2018 08:32; Act: 03.07.2018 09:23 Print

Harcelée, elle débarque au bal avec 127 motards

Pour apporter son soutien à une adolescente victime de harcèlement scolaire, un groupe de bikers l'a aidée à faire forte impression lors de son arrivée à la fête.

Sur ce sujet
Une faute?

Depuis l'âge de 7 ans, Chloe Robson vit un enfer à l'école. Son calvaire a commencé à l'école primaire, quand ses camarades se sont mis à se moquer de son apparence et de sa manière de parler. Les brimades se sont aggravées au fil des années, la Britannique se faisant sans cesse pousser ou bousculer, quand certains élèves ne lui lançaient pas des choses dessus. Aujourd'hui âgée de 16 ans, Chloe a très peu d'estime pour elle-même et pense que ces années de souffrance auront un impact à long terme sur son existence. «Je me suis sentie abandonnée et seule», confie-t-elle au «Sun».

Autant dire que c'est avec beaucoup d'anxiété que l'adolescente se préparait à participer au bal de promo de son école, au château de Lumley (nord de l'Angleterre). Pour permettre à la jeune femme de faire taire une bonne fois pour toutes ses détracteurs et de prendre confiance en elle, son oncle a sorti les grands moyens. Membre d'un groupe baptisé «Bikers Against Bullies» (motards contre harceleurs), Grant Robson a convaincu ses nombreux camarades d'escorter Chloe à la fête.

L'arrivée de l'adolescente en a mis plein la vue aux autres lycéens et à leurs professeurs, relate la BBC. Pas moins de 127 bikers, moteurs vrombissants, ont accompagné la voiture de la jeune femme jusqu'au lieu de la soirée. «C'était un grand choc quand nous avons entendu les moteurs et que tous les motards sont arrivés. Je n'en attendais pas autant, mais cela m'a aidée à me sentir soutenue et confiante», confie la Britannique. Chloe compte désormais aider le groupe de son oncle à se développer sur les réseaux sociaux. Une manière pour elle de contribuer à la lutte contre le harcèlement scolaire.

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • smith le 03.07.2018 09:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo aux motards qui sont venus apporter un énorme soutien à la fille, je sais ce que c’est être victime de méchanceté gratuite, courage et fierté aux motards

  • RamBo le 03.07.2018 09:54 Report dénoncer ce commentaire

    Malheureusement, de nos jours, le "harcèlement", phénomène de tous les temps, n'a pas seulement lieu à l'école ou au club de sport, mais surtout, et à longueur de journée, sur les réseaux dits sociaux. Et malheureusement, les jeunes (et moins jeunes) qui croient "devoir" tout le temps être en ligne, en souffrent énormément. Nous, parents, ne pouvons que les conseiller à abandonner, au moins partiellement, cette vie virtuelle.

  • ladeux le 03.07.2018 11:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    courage à elle. je sais ce que c'est. bravo aux bikers qui sont venus avec pour l'accompagner de façon neutre et sans haine. bel exemple de solidarité. Merci pour elle.

Les derniers commentaires

  • GInko le 04.07.2018 09:28 Report dénoncer ce commentaire

    Et quoi, ils vont faire justice eux même, par l'intimidation...; de toute façon 99% des plaintes sont classées sans suite...

  • BUZZLUX le 03.07.2018 20:45 Report dénoncer ce commentaire

    bravo à cette association. Cette jeune fille est vraiment très belle.

  • flo de moselle le 03.07.2018 20:25 Report dénoncer ce commentaire

    Courage à cette jeune femme et belle et longue vie heureuse à elle ! j'espère que le harcèlement va devenir une priorité en matière d'éducation scolaire ( faute d'éducation parentale...) car il n'est que le résultat pitoyable du manque de respect et de savoir-vivre. Accepter les autres, être poli c'est si simple et cela rend la vie aisée et merveilleuse ! Mon fils de 11 ans est victime de harcèlement en classe de 6eme et je le vois malheureux... Seulement que faire ? A la moindre remontrance , ses "camarades" de classe empirent leurs gestes méchants et destructeurs. La gentillesse ne paie plus.

    • Salva le 04.07.2018 07:55 Report dénoncer ce commentaire

      Courage à votre fils..... Courage à cette jeune femme... :( ..

  • José le 03.07.2018 18:49 Report dénoncer ce commentaire

    Bonjour, 20 ans que je suis victime aussi. Superbe exemple. Reste positive !!

  • jenesaispas le 03.07.2018 13:18 Report dénoncer ce commentaire

    Les parents et les professeurs doivent prendre l'harcèlement au sérieux...une bonne éducation devrais permettre aux enfants de pouvoir se rentre compte que la vie est déjà assez compliquée comme ça et qu'on n'a pas besoin encore des actes stupides pour enfoncer les autres. Depuis mon jeune age j'ai toujours défendu mes amis et les enfants plus petit qui subissaient des pressions des autres... même malheureusement par des bagarres mais au moins aujourd'hui je suis fier de moi et ces enfants aujourd'hui devenus des adultes sont des amis sur qui je peux compter... Construisez votre avenir!