En Italie

15 juillet 2020 16:58; Act: 15.07.2020 17:23 Print

Il avait ligoté les élèves et mis le feu au bus

Un homme a été condamné à 24 ans de prison pour avoir détourné un bus scolaire, en mars 2019, près de Milan. Tous les élèves avaient réussi à fuir.

Sur ce sujet
Une faute?

Un chauffeur italien, d'origine sénégalaise, qui avait retenu en mars 2019 une cinquantaine de collégiens pour protester contre le sort des migrants en Méditerranée, a été condamné mercredi à 24 ans de réclusion, selon les médias. La Cour d'assises de Milan (nord) a suivi le réquisitoire du parquet qui l'avait accusé de «séquestration avec un objectif terroriste» et avait demandé une peine de 24 ans de réclusion. Ousseynou Sy, chauffeur d'un bus scolaire, avait dérouté son véhicule vers l'aéroport de Milan avec 51 collégiens à bord.

«Je voulais aller sur la piste de l'aéroport (...) avec les enfants que j'aurais utilisés comme un bouclier, et de là partir en avion pour l'Afrique de manière éclatante», avait-il expliqué lors de l'un de ses premiers interrogatoires.

Il a assuré avoir agi en raison des nombreux migrants morts en Méditerranée. «J'entendais les voix des enfants en mer qui me disaient: "Fais quelque chose d'éclatant pour nous mais sans faire de mal aux enfants"», avait-il dit aux enquêteurs, selon les médias.

Ousseynou Sy a été bloqué par des carabiniers sur la route avant de mettre le feu au bus. Tous les enfants étaient parvenus in extremis à s'échapper par des vitres arrières brisées par les militaires alertés en cachette par deux enfants qui se trouvaient sur le véhicule. Ces deux jeunes garçons, Ramy, Égyptien de 14 ans à l'époque et Adam, Marocain de 13 ans, qui avaient fait preuve d'un courage exceptionnel lors de cette prise d'otages, se sont vus octroyer la nationalité italienne par le gouvernement, en juin 2019.

(L'essentiel/afp)