Royaume-Uni

10 juillet 2019 14:51; Act: 10.07.2019 15:06 Print

Il incendie une synagogue et... le karma s'en mêle

Un suprémaciste blanc a subi un violent retour de flammes, après avoir tenté de mettre le feu à un lieu de culte du sud de l'Angleterre.

Sur ce sujet
Une faute?

Tristan Morgan, un Britannique de 51 ans, s'est attaqué à une synagogue datant du XVIIIe siècle, dans la ville d'Exeter, dans le sud du Royaume-Uni. Si les faits datent du mois de juillet 2018, les images ont été diffusées par la police locale vendredi dernier, à l'occasion du procès.

Le quinquagénaire pyromane est ainsi filmé par des caméras de surveillance en train de verser un bidon d'essence dans le lieu de culte avant d'y jeter une allumette. L'explosion provoque un retour de flammes et Tristan Morgan prend littéralement feu l'espace d'un instant. Il prend ensuite la fuite les cheveux encore fumant, raconte le Mirror. Les dégâts sur l'édifice ont été évalués à 23 000 livres (environ 25 500 euros). La date choisie par le pyromane était aussi symbolique: il avait choisi de s'en prendre à la synagogue le jour du deuil juif de Tisha BeAv, le 21 juillet.

Chansons «exhortant à la violence» contre les Juifs

Arrêté à son domicile peu après les faits, le Britannique avait demandé aux policiers: «Dites-moi que la synagogue a été réduite en cendres, s'il-vous-plaît. Sinon, c'est que je me suis mal préparé». Jugé la semaine passé, l'accusé a reconnu les faits qui lui étaient reprochés. Le procureur a indiqué que Tristan Morgan avait «des idées antisémites bien ancrées, caractérisées par un désir de nuire à la communauté juive et une obsession pour les contenus antisémites abjecte», indique la BBC.

Tristan Morgan, qui était aussi un chanteur folk, écrivait des chansons «exhortant à la violence» contre les Juifs, lesquels contenaient des paroles qui «s'inspiraient des idées dégénérées de l'Allemagne nazie et des suprémacistes blancs», a aussi rappelé le tribunal. Le quinquagénaire a été condamné à une peine d'internement en milieu hospitalier, pour une durée indéterminée.

(L'essentiel/cga)