Restaurant en Albanie

20 août 2019 15:39; Act: 20.08.2019 16:01 Print

Il s'accroche au capot des clients mécontents

Parce que leur repas tardait à arriver, des touristes espagnols ont décidé de quitter le restaurant où ils se trouvaient sans demander leur reste. Mal leur en a pris.

Sur ce sujet
Une faute?

On croirait presque voir une scène d'un film d'action. Il s'agit pourtant des souvenirs de vacances de cinq touristes espagnols voyageant en Albanie. Accompagnés par deux guides albanais, le groupe de vacanciers a fait une halte dans un restaurant de Porto Palermo, localité située au sud du pays. Mais la nourriture tardait à être servie et les Espagnols ont décidé de s'en aller sans demander leur reste.

Mal leur en a pris: alors qu'ils venaient à peine de s'asseoir dans leur camionnette de location, le propriétaire du restaurant a surgi de nulle part et s'est soudainement jeté sur le capot du véhicule, vraisemblablement pour les empêcher de s'en aller.

Agrippé sur trois kilomètres

Le conducteur du véhicule a démarré, mais cela n'a pas découragé le restaurateur pour autant: il est resté accroché coûte que coûte à l'avant du véhicule sur une distance d'environ trois kilomètres. Manifestement très en colère, il a assené au pare-brise des coups de poing et est même parvenu à faire un trou suffisamment grand pour y passer son bras.

Après plusieurs minutes, la camionnette s'est arrêtée un moment. Le restaurateur fou est alors descendu du capot et a tenté d'attaquer le conducteur en ouvrant la portière, sans succès. Les touristes sont parvenus à prendre la fuite avec leur pare-brise complètement détruit et en partie taché de sang. Une touriste espagnole a été blessée lors de l'incident et a dû être soignée à l'hôpital. Le propriétaire a été arrêté par la police le lendemain. Il est accusé de plusieurs délits.

Contraire à la tradition

Interrogé par le journal albanais Shqiptarja, le ministre albanais du Tourisme et de l'Environnement Blendi Klosi a dénoncé un comportement «inacceptable».

Il s'est en outre excusé au nom du gouvernement albanais, soulignant que cette attitude n'était absolument pas conforme à la tradition de son pays. Les touristes espagnols ont quant à eux assuré qu'ils souhaitaient malgré tout retourner en Albanie, remerciant les locaux qui sont venus les aider.

(L'essentiel/lph)