Pas de chance...

08 mai 2019 07:33; Act: 08.05.2019 10:00 Print

Il se filme coincé sur un manège de Disneyland

Un Suisse de 40 ans est resté coincé plus d'une heure sur une attraction du célèbre parc de la périphérie parisienne, lundi après-midi.

Sur ce sujet
Une faute?

Lorsqu'ils ont choisi de passer la journée à Disneyland Paris, David Mazzoni et sa famille ne s'attendaient probablement pas à admirer Jack Sparrow pendant aussi longtemps. En vidéo, le Suisse de 40 ans a immortalisé une drôle de mésaventure vécue sur l'attraction «Pirate des Caraïbes».

Alors que son embarcation arrivait vers la fin du parcours, le manège s'est soudainement arrêté. «Notre barque est allée taper dans celle de devant, et celle qui nous suivait nous a également rejoints», raconte David. «Ensuite, les lumières de sécurité ont été rallumées. Puis, un employé du parc est venu nous rassurer en disant qu'ils faisaient de leur mieux pour régler le problème».

David et sa famille ont alors été contraints de prendre leur mal en patience, tous comme les nombreux autres visiteurs assis dans les embarcations immobilisées. «On n'avait pas vraiment peur, sauf ma belle-fille de 7 ans», explique l'homme originaire de Bienne. Mais il précise que l'attente n'était pas des plus agréables: la grotte n'est que partiellement éclairée... et assurément pas chauffée: «Il faisait vraiment frisquet, peut-être 5 degrés au maximum», estime David.

«Dommage qu'on n'ait pas de rames, on aurait pu sortir par nos propres moyens», a commenté David, dans la vidéo qu'il a tournée durant cette «pause» impromptue.

«Code 18, code 18, on évacue!»

L'attente se déroulait plutôt dans le calme, jusqu'à cette annonce faite par haut-parleur: «Code 18, code 18, on évacue, on évacue!». «À ce moment, des employés sont entrés dans l'eau et ont déplacé les embarcations manuellement jusqu'à une plateforme intermédiaire», raconte David. De là, la petite famille a débarqué sans encombre, heureuse de se retrouver à l'air libre et sur la terre ferme.

Au total, les visiteurs pris au piège auront attendu plus d'une heure dans leurs barques. Pour autant, Disney ne leur a pas offert le moindre dédommagement. «On nous a juste proposé de faire un deuxième tour sans avoir à refaire la queue», raconte David. «Ça m'a fait bien rire! Je crois que personne n'a accepté. On voulait juste sortir de là et on était contents que ce soit fini».

Malgré nos sollicitations, la direction du parc parisien n'a pas commenté l'incident.

«Tout est bien qui finit bien»

Pas rancunier, l'homme n'avait pas l'intention de laisser cette mésaventure gâcher son séjour et faisait preuve de compréhension: «C'est dommage, surtout vu le prix du billet d'entrée! Mais un problème technique, c'est vite arrivé. Tout est bien qui finit bien», conclut David.

«Même si, maintenant, j'hésite un peu avant d'aller à «Space Mountain!», ajoute-t-il en riant.

(L'essentiel/lph)