Au Royaume-Uni

23 mars 2018 19:25; Act: 23.03.2018 19:28 Print

Ils «googlisent» leur prof et le résultat est explosif

Les élèves d'un établissement scolaire du sud-est de l'Angleterre ont découvert que leur prof de maths menait également une carrière d'acteur porno aux Etats-Unis.

storybild

Scott Sherwood, alias Aaron Cage, a été grillé par ses propres élèves.

Sur ce sujet

Un professeur de mathématiques australien vivait une double vie bien rodée jusqu'au jour où des élèves un peu trop curieux ont commencé à fouiner. Lors de la pause de midi, des étudiants de la Community School de Peacehaven, dans le Sussex de l'Est (sud-est de l'Angleterre), se sont amusés à taper le nom de leur enseignant sur Google. Ils n'ont pas été déçus en découvrant le fruit de leur recherche: en plus d'enseigner les maths au Royaume-Uni, Scott Sherwood menait également une carrière d'acteur porno aux Etats-Unis.

Les élèves ont découvert toute une liste de films des studios Colt dans lesquels leur maître avait joué. Ils ont ensuite fait circuler sur les réseaux sociaux des photos X de leur prof. Sur YouTube, une étudiante est tombée sur une interview de l'acteur porno, connu sous le pseudonyme de Aaron Cage. «Ce type est mon prof de maths. Son vrai nom est Scott Sherwood. J'ai peur», a-t-elle commenté.

L'oncle d'une ado de 14 ans raconte être allé chercher sa nièce à l'école et avoir halluciné en entendant ses révélations: «Elle rigolait en m'annonçant que son prof de maths était un acteur porno. Je n'en croyais pas mes oreilles, j'étais furieux. Les élèves s'étaient réunis sur la place de jeu et regardaient leur téléphone», raconte ce témoin anonyme au «Sun».

Quand un enseignant est sorti pour voir ce qui se passait, les étudiants lui ont fait part de leur découverte. «Ils ont raconté aux gamins que M. Sherwood était rentré chez lui parce qu'il était malade, ils essaient d'étouffer l'affaire», estime l'oncle en colère. Par la bande, les parents d'élèves ont appris que l'enseignant avait été suspendu. Mais ni l'école, ni le principal intéressé n'ont accepté de répondre aux questions des journalistes.

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Fred le 23.03.2018 19:36 Report dénoncer ce commentaire

    Ou est le problème que je sache il n'a agressé personnes et cette activité en plus se déroulait dans un tout autre pays donc pas de cause à effet.

  • yansam le 23.03.2018 20:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Où est le problème ? Du moment qu’il fait son travail correctement il a le droit de faire ce qu’il veut de sa vie ... y a plein de gens comme ça .. chacun fait ce qu’il veut

  • Lola le 24.03.2018 14:23 Report dénoncer ce commentaire

    Et alors, depuis qd être acteur porno est un crime et empêche d'être enseignant. Que je sache il ne faisait pas de tournage ds sa classe avec ses élèves. Ce qui me choque le plus c'est que les élèves se sont permis de livrer la vie privée de leur prof en pâture au public. Hypocrisie totale .

Les derniers commentaires

  • nickname le 25.03.2018 11:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En effet la bonne question est : ne faut-il pas interdire l'accès à internet aux moins de 18 ans. On voit le résultat aujourd'hui, combien de jeunes se suicident ...

  • Emmanuel le 25.03.2018 08:48 Report dénoncer ce commentaire

    Je connais une prof de théâtre qui couchait avec un élève.

  • Sagga le 25.03.2018 08:47 Report dénoncer ce commentaire

    Ou est le probème ?? Ahah si ça se passait à Luxembourg, .... je vois déjà les commentaires de parents..

  • Ce que Jean dit ... le 25.03.2018 08:35 Report dénoncer ce commentaire

    Posez-vous les bonnes questions. Pourquoi des ados de 14 ans ont accès à du porno ? Que font les parents ? Si c'est tellement problématique, pourquoi il n'a a pas d'enquête de la part du système enseignant avant embauche ? Ce prof de maths n'a rien demandé, il fait son taf et des extra dans un autre pays.

  • Lola le 24.03.2018 14:23 Report dénoncer ce commentaire

    Et alors, depuis qd être acteur porno est un crime et empêche d'être enseignant. Que je sache il ne faisait pas de tournage ds sa classe avec ses élèves. Ce qui me choque le plus c'est que les élèves se sont permis de livrer la vie privée de leur prof en pâture au public. Hypocrisie totale .

    • RamBo le 24.03.2018 18:52 Report dénoncer ce commentaire

      Oh Lola ...........