Islande

24 février 2021 16:10; Act: 24.02.2021 16:17 Print

Important séisme près de Reykjavik

L’épicentre se situe près du Mont Keilir, à une trentaine de kilomètres, au sud de la capitale islandaise. De très nombreuses répliques ont été mesurées.

storybild

La secousse a été enregistrée dans la péninsule de Reykjanes, à une trentaine de kilomètres de Reykjavik. C’est là que deux plaques tectoniques se frottent, formant un petit canyon très couru des visiteurs. (photo: ChTalos)

Sur ce sujet
Une faute?

Un tremblement de terre de magnitude 5,7 a secoué le sud-ouest de l’Islande, mercredi matin, dont la capitale Reykjavik, sans dégât ni victime signalés. L’épicentre de la secousse enregistrée à 11h05 (heure de Luxembourg) se situe près du Mont Keilir, petit relief de quelque 400 mètres, dans la péninsule de Reykjanes, à une trentaine de kilomètres au sud de la capitale nordique. De très nombreuses répliques, dont onze d’une magnitude supérieure à 4, ont été mesurées par la suite, et se poursuivaient à la mi-journée.

«C’est une zone d’activité intense, nous le savons très bien, mais je n’ai jamais vécu ni ressenti autant de tremblements de terre aussi puissants en si peu de temps, c’est inhabituel», a témoigné Kristin Jonsdottir, coordonnatrice des risques sismiques à l’Institut météorologique d’Islande, sur la RUV, la télévision publique islandaise.

Volcan agité

Le code couleur pour l’aviation du système volcanique de Krysuvik, région dans laquelle se situe l’essaim sismique, est passé du vert au jaune indiquant que «le volcan connaît des signes d’agitation élevée au-dessus des niveaux antérieurs connus». Aucun signe d’éruption volcanique n’a toutefois été détecté dans une zone où la dernière remonte au XIIe siècle.

Depuis plus d’un an, la péninsule de Reykjanes, particulièrement active, car située sur une faille tectonique, est secouée par de nombreux tremblements de terre. Le dernier séisme important remontait à octobre, avec une secousse de magnitude 5,6.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Titus le 24.02.2021 20:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @eschois On s'en fout y'a plus d'avions qui volent

  • Dede le 24.02.2021 17:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dans peu de temps la terre ressemblera à MARS ont dira d elle il y’avait de la vie l homme l’a détruit et la nature fera le reste

  • Eschois op Uelzecht le 24.02.2021 19:41 Report dénoncer ce commentaire

    Ah mince! Si un volcan se met en éruption comme la dernière fois, quand les avions ne pouvaient pas survoler la zone, on va encore avoir droit à un nom, du volcan, imprononçable...

Les derniers commentaires

  • Aer le 25.02.2021 05:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La nature se réveille, et reprendra tôt ou tard ce qui lui appartient. la boucle sera bouclée

  • Titus le 24.02.2021 20:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @eschois On s'en fout y'a plus d'avions qui volent

  • Eschois op Uelzecht le 24.02.2021 19:41 Report dénoncer ce commentaire

    Ah mince! Si un volcan se met en éruption comme la dernière fois, quand les avions ne pouvaient pas survoler la zone, on va encore avoir droit à un nom, du volcan, imprononçable...

  • Dede le 24.02.2021 17:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dans peu de temps la terre ressemblera à MARS ont dira d elle il y’avait de la vie l homme l’a détruit et la nature fera le reste