Alexeï Navalny

01 octobre 2020 08:54; Act: 01.10.2020 11:25 Print

«J'affirme que Poutine est derrière cet acte»

L'opposant a accusé le président russe d'être à l'initiative de son empoisonnement, dans sa première interview publiée depuis qu'il est sorti de l'hôpital allemand.

storybild

Alexeï Navalny s'est confié à l'hebdomadaire allemand «Der Spiegel». (photo: Instagram)

Sur ce sujet
Une faute?

«J'affirme que Poutine est derrière cet acte, je ne vois pas d'autres explications», a-t-il déclaré à l'hebdomadaire allemand Der Spiegel, qui a publié jeudi matin des extraits de l'entretien sur son site Internet. «Mon devoir est à présent de rester comme je suis, quelqu'un qui n'a pas peur. Et je n'ai pas peur!», affirme aussi le principal opposant au Kremlin.

Selon l'hebdomadaire allemand, il confirme aussi dans l'interview, dont l'intégralité doit être diffusée plus tard dans la journée, son intention de revenir en Russie, une fois guéri. Infatigable militant de la lutte contre la corruption et critique féroce du Kremlin, Alexeï Navalny, 44 ans, est tombé gravement malade le 20 août, à bord d'un avion en Sibérie, alors qu'il était en campagne électorale.

Sa convalescence prendra «beaucoup de temps»

Trois laboratoires européens ont conclu à son empoisonnement avec un agent neurotoxique de type Novitchok, conçu à des fins militaires à l'époque soviétique, et les capitales occidentales ont dès lors appelé la Russie à s'expliquer et à enquêter. Moscou rejette toutes les accusations.

Alexeï Navalny est sorti il y a une semaine de l'hôpital berlinois de la Charité, où il a été soigné pendant un mois. Il poursuit désormais sa convalescence en Allemagne qui, selon sa porte-parole, prendra «beaucoup de temps».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • A voir.. le 01.10.2020 09:45 Report dénoncer ce commentaire

    Des preuves ce serait bien, parce que là... il n'y en pas du tout. Mais bon, on peut toujours en inventer....

  • Navalni n'a jamais été empoisonné le 01.10.2020 17:52 Report dénoncer ce commentaire

    Quel joli coup de comm ... Nalvani est bel et bien un produit de la CIA et de Soros ...

  • Affirmation le 01.10.2020 11:28 Report dénoncer ce commentaire

    Et moi j'affirme que c'est la CIA, j'ai gardé la tasse de thé et des bouteilles d'eau comme preuves

Les derniers commentaires

  • SPQR le 02.10.2020 19:47 Report dénoncer ce commentaire

    Avant tout, fait savoir à la presse tes revenus et leur provenance vu qu'ils sont 1000 fois un salaire moyen russe.

  • Johannes le 02.10.2020 15:25 Report dénoncer ce commentaire

    Attention tout le monde. C'est la saison des champignons. Faites bien attention!

  • Resident Evil le 02.10.2020 08:09 Report dénoncer ce commentaire

    Même dans le tribunal le plus miteux, ils présentent des preuves et donnent l'occasion de se défendre. Et ici, il n'y a aucune preuve! Doit-on prendre ces «messieurs» au mot?

  • yannos le 01.10.2020 18:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Agent de la cia

  • Pasloindesch le 01.10.2020 18:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bon... Si ça venait vraiment de poutine, à cette heure-ci il ne serait plus de ce monde. Alors misons sur un bon coup de com' des services occidentaux.

    • LeBelger une fois le 02.10.2020 13:05 Report dénoncer ce commentaire

      Poutine n'est plus ce qu'il etait avant. Il commence a se faire vieux