Meurtre en Italie

27 août 2019 15:36; Act: 27.08.2019 15:57 Print

«Je réalise que je sortais avec un psychopathe»

Un jeune homme de 23 ans a expliqué sur Facebook avoir poignardé à mort son meilleur ami pour une histoire de cœur. Harcelée en ligne, son ex-copine rétablit la vérité.

storybild

Selon son ex-fiancée, le jeune homme de 23 ans a très mal vécu leur rupture. (photo: Facebook)

Sur ce sujet
Une faute?

Depuis lundi matin, Sara vit un véritable cauchemar. Dans la nuit, devant un club de Borgo Ticino (Piémont), son ex-fiancé Alberto a poignardé à mort Yoan, qu'il considérait comme son meilleur ami. Après son geste, l'Italien de 23 ans a justifié son acte sur Facebook, expliquant avoir commis l'irréparable «par amour» et laissant entendre que son pote l'avait trahi. «C'est la faute de Yoan. À tous, je suis désolé», avait conclu le jeune homme avant d'être interpellé. Sa publication a, depuis, été supprimée.

Un triangle amoureux qui a viré au drame? C'est du moins la conclusion qu'ont tiré de nombreux internautes. Quelques clics sur le profil Facebook d'Alberto, et ils ont facilement identifié la jeune femme semblant être au centre de cette sordide histoire. Sara, 19 ans, a rapidement croulé sous les remarques injurieuses et autres commentaires culpabilisants. Elle a d'ailleurs publié sur son profil la capture d'écran d'un de ces messages: «Tu te rends compte que ce fou a tué pour toi?? Tu lui dois un salut divin», lui a notamment écrit un internaute.

Harcelée en ligne, la jeune femme s'exprime dans le Corriere della Sera pour rétablir la vérité. Non, elle n'a pas trompé son ex-compagnon avec son meilleur ami. «Yoan et moi étions seulement copains. Il n'y a jamais rien eu entre nous. C'était un délire d'Alberto», affirme l'Italienne, qui a passé la journée de lundi cloîtrée chez elle. Sara explique s'être séparée du jeune homme en juillet dernier, après deux ans de relation. Une rupture que l'individu de 23 ans aurait très mal vécue.

«Il ne renonçait pas. Il me bombardait de messages sur mon téléphone et sur Facebook», confie la jeune femme. Obsédé par Sara, Alberto se montrait tellement insistant que la mère de la jeune femme a fini par intervenir. «Je n'avais pas peur de lui mais j'étais inquiète. Il ne me laissait jamais tranquille. Quelqu'un m'a conseillé d'en parler à la police, mais je ne me suis jamais sentie en danger», témoigne Sara.

«Je veux juste oublier»

Alberto et Yoan se connaissaient depuis toujours. «Ils se fréquentaient depuis l'enfance et avec le temps, nous avons aussi créé des liens, mais rien de plus. Quand Alberto et moi avons rompu, Yoan m'a aidée parce qu'il devenait obsessionnel», raconte-t-elle. Selon la jeune femme, son ex-fiancé était convaincu que Sara et son meilleur ami avaient des sentiments l'un pour l'autre. En réalité, Yoan était en couple avec une autre fille et Sara menait sa vie de son côté.

L'Italienne ne trouve pas d'explication au geste de son ex. «Selon moi, il y autre chose. Je ne sais pas ce qui s'est passé entre eux, mais j'ai la sensation qu'Alberto haïssait Yoan depuis quelque temps, et que sa récente jalousie n'était qu'un prétexte pour se venger d'autre chose», imagine-t-elle. Aujourd'hui, Sara est encore sous le choc et demande simplement qu'on la laisse tranquille. «Je n'ai rien fait. Cette histoire me fait peur: je veux juste oublier», confie la jeune femme, qui tremble en repensant à ces deux années passées avec Alberto: «Je découvre que j'étais avec un psychopathe. Et cela efface tout ce qu'il y avait de bon en lui».

(L'essentiel/joc)