Cohabitation en Belgique

16 septembre 2019 08:57; Act: 16.09.2019 09:48 Print

Jean-​​Claude Juncker a taclé les Flamands

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, estime que la tolérance est en baisse en Flandre, notamment vis-à-vis des francophones.

storybild

Jean-Claude Juncker a remarqué des changements de comportement sur la côte belge. (photo: Editpress/Hervé Montaigu)

Sur ce sujet
Une faute?

Le président sortant de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a évoqué sa tristesse dans la presse belge face à ce qu'il considère comme une baisse de la tolérance à l'égard des francophones à la côte belge. «Je constate, depuis une trentaine d'années que je pratique la côte belge, que la tolérance s'est corrigée vers le bas. Il y a 30 ans, j'étais chez le boulanger, le boucher, je pouvais passer mes commandes en français, aujourd'hui on ne l'accepte plus. Donc je parle l'allemand», commente M. Juncker, alors qu'un sondage donne les nationalistes de la N-VA et les extrémistes du Vlaams Belang majoritaires au Parlement flamand.

L'homme, qui s'est souvent démarqué par sa liberté de ton, déplore que la Belgique ne soit pas «le modèle d'une cohabitation réussie, ce qui me rend triste». Mais il refuse de voir dans ce mal belge le symptôme d'un problème européen. «C'est du Belge pur, un phénomène régional. La Belgique est un État, mais les communautés se considèrent être des nations - je veux parler de la Flandre. La Wallonie n'a pas d'elle-même une conception nationale, alors que la Flandre se croit et se comporte comme nation. Et cela reste un miracle de voir ces deux entités, si disparates finalement, vivre ensemble sans vivre ensemble».

Le président de l'exécutif européen, qui passera le relais le 1er novembre, à l'Allemande Ursula von der Leyen, considère que la Belgique est la seule nation en Europe qui ne soit pas fière d'elle-même. «Mais moi, je suis fier pour la Belgique, parce que c'est un beau pays, avec des gens talentueux, ingénieux», ajoute-t-il.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Belge le 16.09.2019 09:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Entièrement d'accord avec votre point de vue M. Junker.

  • Lux le 16.09.2019 10:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Exact ! Et cela ne date pas d’hier ! Je préfère la côte atlantique Française (Caen, ouistreham etc ) surtout avec les enfants ! Et les prix !

  • Bruxo le 16.09.2019 11:26 Report dénoncer ce commentaire

    Dans 30 ans l'Atlantique aura solutionner ce conflit.

Les derniers commentaires

  • Kango le 17.09.2019 08:58 Report dénoncer ce commentaire

    Mr Juncker dénonce simplement une sorte de rejet de tout ce qui est francophone en Flandre. La preuve, il constate qu'en parlant allemand, il n'éprouve que peu de problèmes pour être servi ce qui n'est plus le cas avec le français. Si vous allez en flandre et que vous êtes français, il est plus que probable que vous n'aurez pas trop de problème. Un wallon ce ne sera pas le cas.

  • chaud le mouton le 16.09.2019 21:12 Report dénoncer ce commentaire

    Je suis Flamand et je parle le Français et l'Allemand. Normal quand on habite un pays avec différentes langues. Je suis venu habiter et travailler au Luxembourg. Je parle Luxembourgeois et je suis devenu citoyen Luxembourgeois. Je ne comprend pas où M Juncker et pleins de gens sur ce forum ont un problème ? Si demain j'allais habiter en Chine, j'apprendrais le Chinois. Plus que normal, non ?

    • A chacun sa vision le 17.09.2019 13:22 Report dénoncer ce commentaire

      Je suis belge, wallon, et ai été 2x dans ma vie à la côte belge et je bosse au GDL, donc je parle français et anglais et j’apprend le luxembourgeois. Je ne m’intéresse plus depuis des années à la politique communautaire sectaire de mon pays et je compte un jour m’installer définitivement au GDL, je trouve que c’est plus que normal aussi, non?

  • Carraiou fodez le 16.09.2019 18:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Bruxo...ouiiiiii... et on irra à la plage à la côte de Steinfort...

  • Mais merde alors le 16.09.2019 18:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    "Lux" Révisez votre géographie...Les villes que vous citez ne sont pas sur la côte Atlantique mais sur la Manche où nos alliés ont débarqués en Juin 1944

  • Flamand multilingues le 16.09.2019 18:09 Report dénoncer ce commentaire

    Allez au nord-est du Lux et votre français n'est plus compris.Essayez avec l'allemand dans le sud Lux et voyez jusqu'où vous arrivez. Faut pas aller loin pour avoir ce même résultat Mr Juncker. Faudra être plus claire? Mes parents devaient parler encore le franç obligatoire à l'école, moi j'apprenais le franç obligatoire comme 2ième langue et finalement la nouvelle jeunesse parle anglais et plus le franç. Maintenant essayez avec une langue nationale Belge le néerlan d'obtenir qq chose à Namur ou même à Bruxelles et OUI à la cote on parle encore bien mieux la 2iéme langue nationale qu'au sud.