Politique en Grande-Bretange

09 juillet 2018 16:14; Act: 10.07.2018 16:01 Print

Johnson démissionne, Hunt le remplace

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Boris Johnson, a démissionné lundi, au lendemain du départ du ministre chargé du Brexit, David Davis.

storybild

Boris Johnson était lui aussi en désaccord avec Theresa May. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Après la démission du ministre en charge du Brexit, dimanche soir, c'est au tour de Boris Johnson, ministre des Affaires étrangères, de présenter sa démission. «Cet après-midi, la Première ministre a accepté la démission de Boris Johnson», a indiqué Downing Street, dans un communiqué. Les deux ministres étaient en désaccord avec Theresa May sur la future relation avec l'Union européenne après le Brexit.

«La Première ministre remercie Boris pour son travail», a ajouté Downing Street. Les démissions de ces deux poids lourds du gouvernement de Theresa May, à moins de neuf mois du Brexit prévu fin mars 2019, plongent davantage l'exécutif britannique dans la crise alors qu'il est déjà englué dans les divisions de sa majorité sur l'avenir du Royaume-Uni hors de l'UE.

Jeremy Hunt pour le remplacer

Elles interviennent quelques jours après une réunion de Mme May avec ses ministres, le 6 juillet, qui avait abouti à l'annonce d'un accord sur la volonté de maintenir une relation commerciale étroite avec l'UE. Ce plan prévoit de mettre en place une zone de libre-échange et un nouveau modèle douanier avec les 27, afin de maintenir un commerce «sans friction» avec le continent.

Dans la soirée, les services de Theresa May ont annoncé la nomination du ministre britannique de la Santé, Jeremy Hunt, pour remplacer Boris Johnson. «La reine est heureuse d'approuver la nomination de (...) Jeremy Hunt comme ministre des Affaires étrangères et du Commonwealth», ont indiqué les services de Mme May dans un communiqué. Jeremy Hunt avait soutenu le maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Coup bas le 09.07.2018 17:05 Report dénoncer ce commentaire

    Pour les sorties fracassantes et les coups bas en tous genres on peut toujours compter sur lui, mais pour travailler avec son parti pour faire du Brexit un succès, pas du tout

  • Pauvres britishs le 09.07.2018 16:20 Report dénoncer ce commentaire

    et une nouvelle fois, au terme de l'approche de la catastrophe, les rats quittent le navire. On peut dire que le peuple anglais se fait bien entuber par sa caste politique depuis le début.

  • El Toro le 09.07.2018 16:51 Report dénoncer ce commentaire

    Est ce que toutes ces démissions sont en rapport avec le Brexit ou avec la mort d'une femme britannique à cause du Nowichok?

Les derniers commentaires

  • Borexit le 10.07.2018 12:12 Report dénoncer ce commentaire

    Donc en fait, la politique, c'est le seul métier où tu peux mettre toute ta société dans les difficultés et n'assumer absolument aucune responsabilité, dès que le vent tourne, tu démissionnes et bye bye, la mer à avaler, ce sera pour les autres! Vais me recovertir tiens, j'ai toute mes chances en fait...des idioties, je sais très bien en faire!

  • Rigoberta Menchu le 10.07.2018 09:05 Report dénoncer ce commentaire

    Ces tensions au sein du gouverment britannique sont à cause de l'attitude intransigeante de l'UE, qui avec des conditions de départ impossibles, veut à tout prix que d'autres pays hesitent à se liberer de l'Union Européenne.

    • bobo énervant le 10.07.2018 09:34 Report dénoncer ce commentaire

      Ben tiens, le refrain habituel, c'est la faute des autres.

  • Décken le 10.07.2018 07:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il y sûrement une stratégie derrière...

  • lea le 09.07.2018 22:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le Brexit qui se prépare n’en est plus un ! La zone de commerce que May prépare c’est de la poudre aux yeux !

  • Hop la le 09.07.2018 19:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ah la politique... les promesses ne valent que pour ceux qui y croient. Et les autres eh bien n’ont plus qu’à se présenter....