Bilbilles européennes

14 décembre 2018 18:43; Act: 14.12.2018 18:51 Print

Juncker accuse Orban de faire de la désinformation

Le président luxembourgeois de la Commission européenne s'en est de nouveau pris au Premier ministre hongrois, qu'il accuse de mensonge sur le Brexit et les migrants.

storybild

Les deux hommes entretiennent des relations exécrables. (photo: AFP/Thierry Charlier)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Le président de la Commission européenne, le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker, a accusé vendredi à Bruxelles le Premier ministre hongrois Viktor Orban de mener des campagnes de désinformation sur la migration et le Brexit. «Certains Premiers ministres assis à la table du conseil européen sont à l'origine de fausses nouvelles», a-t-il lancé au cours de la conférence de presse des présidents des institutions à la fin du sommet européen.

«Viktor Orban, quand il dit que je suis responsable du Brexit, c'est une fake news», a-t-il accusé. «Viktor Orban, quand il dit que les migrants sont responsables du Brexit, là aussi c'est une fake news», a-t-il martelé. «Ne faisons donc pas porter toute la responsabilité aux autres et vérifions dans nos rangs qui sont ceux qui les distillent», a-t-il lancé.

La charge de Jean-Claude Juncker contre Viktor Orban est une confirmation des exécrables relations entre les deux dirigeants, tous deux membres du Parti Populaire européen (PPE). Jean-Claude Juncker dénonce les violations de l'État de droit commises en Hongrie par Viktor Orban et s'est prononcé publiquement en faveur de son exclusion du PPE. La lutte contre la désinformation a été discutée vendredi durant le sommet et le Premier ministre belge Charles Michel a demandé à la Commission de «prévoir des sanctions si une campagne de mensonges a pour but une volonté délibérée de déstabiliser des démocraties».

(L'essentiel/afp)