Brexit

19 septembre 2019 20:38; Act: 20.09.2019 13:22 Print

Juncker «pense pouvoir avoir un accord»

Le chef de l’exécutif européen est disposé à se passer du «backstop» visant à éviter le retour d'une frontière en Irlande, si tous ses objectifs sont atteints.

storybild

Jean-Claude Juncker a expliqué «ne pas avoir une relation érotique au «filet de sécurité» irlandais. (photo: AFP/Frederick Florin)

Sur ce sujet
Une faute?

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a déclaré jeudi qu'il était disposé à abandonner le "backstop" ("filet de sécurité"), visant à éviter le retour d'une frontière en Irlande, si tous ses objectifs étaient atteints. «Je n'ai pas une relation érotique au "backstop". Mais si les résultats sont là, je me fiche des instruments», a-t-il déclaré à la chaîne privée britannique Sky News. «Si les objectifs sont là, tous les objectifs, alors nous n'avons pas besoin du "backstop"».

Au cœur de la discorde entre Londres et Bruxelles, la clause du «backstop» prévoit que le Royaume-Uni tout entier reste dans un «territoire douanier unique» avec l'UE, faute de meilleure solution à l'issue d'une période transitoire, afin d'éviter le rétablissement d'une frontière physique entre la province britannique d'Irlande du Nord et la République d'Irlande, État membre de l'UE. Le chef de l'exécutif européen a par ailleurs qualifié de «plutôt positive» sa rencontre lundi à Luxembourg avec le Premier ministre britannique, Boris Johnson, qui exige l'abandon du «backstop».

«Nous pouvons avoir un accord», «je n'aime pas l'idée d'un "no deal", parce que cela aurait des conséquences catastrophiques. Il est meilleur, et pour la Grande-Bretagne et pour l'Union européenne, d'avoir un accord», a insisté M. Juncker, qui doit passer le flambeau de l'exécutif européen, le 1er novembre, à l'Allemande Ursula von der Leyen. Ces déclarations interviennent alors que la présidence tournante finlandaise de l'UE a exigé du Royaume-Uni une proposition d'accord écrite sur le Brexit, d'ici à la fin du mois, pour éviter une sortie sans accord, ultimatum rejeté par Londres.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Angelo51 le 19.09.2019 21:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Boris avait raison, ça commence à mollir. J’aurais aussi parié que l’UE allait fléchir. C’est toujours comme ça les faux durs. Il suffit de ne pas se faire impressionner.

  • LongWalk le 19.09.2019 22:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le plus simple serait que l’Angleterre quitte le Royaume Uni.

  • chicha 2000 le 20.09.2019 09:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    seul un accord unanime des 26 peut le permettre

Les derniers commentaires

  • Full-Ice le 20.09.2019 09:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au moins ils n’auront pas le problème de changement de monnaie, vu qu’ils n’ont jamais adopté l’Euros, bien qu’ils fassent partie des membres fondateurs !! Au final, ou on est dedans à 100%, ou on est dehors, mais pas entre les deux et de prendre que les bons côtés.

    • Le Phoque le 20.09.2019 17:17 Report dénoncer ce commentaire

      La Grande-Bretagne ne fait pas partie des pays fondateurs (France, Allemagne, Italie et BENELUX)

  • la deux le 20.09.2019 09:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est le travail de l'Eurodéputé Michel Barnier et non au Luxembourg de s'occuper de cette affaire!

    • Patate chaude le 20.09.2019 13:18 Report dénoncer ce commentaire

      "Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker"...il ne parle pas pour le Luxembourg

  • chicha 2000 le 20.09.2019 09:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    seul un accord unanime des 26 peut le permettre

  • LongWalk le 19.09.2019 22:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le plus simple serait que l’Angleterre quitte le Royaume Uni.

  • Angelo51 le 19.09.2019 21:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Boris avait raison, ça commence à mollir. J’aurais aussi parié que l’UE allait fléchir. C’est toujours comme ça les faux durs. Il suffit de ne pas se faire impressionner.