Présidentielle en Ukraine

22 avril 2019 12:17; Act: 22.04.2019 12:25 Print

Juncker salue la «réussite» du scrutin en Ukraine

Les principaux responsables de l'Union européenne ont félicité, lundi, le comédien Volodymyr Zelensky pour son élection à la présidence de l'Ukraine

Sur ce sujet
Une faute?

Dans un message commun adressé au nouveau président ukrainien Volodymyr Zelensky, le président du Conseil européen Donald Tusk et le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, soulignent «le fort attachement à la démocratie et à l'Etat de droit que le peuple d'Ukraine a démontré tout au long du processus électoral». «C'est une réussite importante dans un contexte politique, économique et sécuritaire complexe, sur fond de défis persistants sur l'intégrité territoriale de l'Ukraine», disent-ils.

Tusk et Juncker ont indiqué que Zelensky pouvait «aussi compter sur le soutien continu et inébranlable de l'UE à la souveraineté, l'indépendance et l'intégrité territoriale de l'Ukraine».

«Casser le système»

L'arrivée au pouvoir de pro-occidentaux en Ukraine en 2014 a été suivie de l'annexion par Moscou de la péninsule ukrainienne de Crimée et d'une guerre dans l'est avec les séparatistes prorusses qui a fait près de 13 000 morts en cinq ans. Cette crise a largement contribué aux graves tensions actuelles entre la Russie et les Occidentaux, qui ont décrété des sanctions réciproques.

Le comédien de 41 ans, qui a remporté dimanche la présidentielle en Ukraine avec une majorité écrasante face au sortant Petro Porochenko, avait promis de «casser le système» sans dévier du cap pro-occidental pris en 2014.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Angelo51 le 22.04.2019 12:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le jour n’est pas encore venu où l’UE arrêtera finalement de se mêler de tout et de rêver qu’elle est une grande puissance. Dommage car il y a encore tant à faire dans ses propres frontières.

  • Le Russe le 22.04.2019 12:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Angelo51 a raison, l'UE doit laisser l'Ukraine à la Russie car toujours l'Ukraine appartenait à la Russie

  • veritee le 22.04.2019 13:32 Report dénoncer ce commentaire

    que l'UE arette de faire le dictateur , l'ukraine est au russe

Les derniers commentaires

  • Tartufe le 23.04.2019 21:42 Report dénoncer ce commentaire

    L'hypocrisie de l'UE est consternante : les USA n'ont jamais caché qu'ils avaient envahit l'Irak mais il n'y a jamais eu de sanctions... Quelle mauvaise foi éclatante ! J'ai honte d'être européen. Quand on a aucune force pour se faire respecter on doit quand même garder (!?) une certaine dignité, dans ses propos, son attitude.

  • Martine le 23.04.2019 14:56 Report dénoncer ce commentaire

    Dans le Dombas certains ukrainiens sont "pro-Kiev" (ou "anti-Russie"), d'autres sont "pro-Russie" et certains sont même de nationalité Russe (probablement "pro-Russie"). C'est la révolution à Kiev qui est l'origine de la crise actuelle. L'Histoire nous apprend que lors d'une révolution, tous les citoyens et toutes les régions ne sont pas forcément du même avis, du même côté; certains sont en faveur du nouveau régime et d'autres en faveur de l'ancien. L'UE désigne sans nuance les "bons" et les "mauvais": est-ce vraiement raisonnable ?

  • Marcello le 23.04.2019 12:42 Report dénoncer ce commentaire

    Au lieu de pester contre une menace, voire domination, imaginaire de la Russie, nous ferions mieux de lutter contre la domination bien réelle (économique, juridique, culturelle, technologique, etc.) de nos "amis" d'autre atlantique.

  • Martine le 23.04.2019 12:34 Report dénoncer ce commentaire

    Crimée: Du point le vue US/UE le référendum (où la population a voté pour la séparation avec l'Ukraine et le rattachement avec la Russie) n'était pas conforme au droit international et on parle d'annexion. Du point de vue Russe, le vote était légal et entérine la volonté globale de la Crimée et de la Russie de se réunifier. Aucune violence mais on est actuellement dans l'impasse. Vaut-il mieux discuter (pour le bien de tous, Crimée, Ukraine, Russie, UE; sauf US) ou bien essayer de déclencher une guerre ?

    • Lesley le 23.04.2019 14:10 Report dénoncer ce commentaire

      Discuter de quoi? La Russie a repris son bien qui lui a été volé en 1954! D'ailleurs l'Ukraine a laissé délabrer la Crimée et devrait être puni pour cela!

  • Martine le 23.04.2019 12:04 Report dénoncer ce commentaire

    Comme d'habitude la haine de la Russie et la mauvaise foi font bon ménage. Par exemple, confondre Ukraine, Crimée et Dombas c'est fort! L'Ukraine n'appartient pas à la Russie ni maintenant ni dans le passé. Ni du point de vue Russe ni du point de vue US/UE. L'amalgame est une tatique bien connue des racistes.

    • Lesley le 23.04.2019 14:11 Report dénoncer ce commentaire

      D'accord avec vous! On n'a qu'à se déplacer dans ces régions pour voir à quel point on nous raconte des bêtises