Aviation

20 mai 2020 22:38; Act: 20.05.2020 22:39 Print

L’A380 terrassé par le coronavirus

La crise du coronavirus et l’effondrement du trafic ont accéléré la fin de production de l’A380, vaisseau amiral d’Airbus.

storybild

Après la compagnie allemande Lufthansa qui a indiqué début avril qu’elle comptait notamment retirer de sa flotte ses six A380, c’est Air France qui a annoncé qu’elle arrêtait l’exploitation de ses neuf appareils. AFP

Sur ce sujet
Une faute?

Jugé peu rentable par les compagnies aériennes, l’A380, le vaisseau amiral d’Airbus dont la fin de la production avait été annoncée en février 2019, voit sa fin de vie encore accélérée par la crise du coronavirus et l’effondrement du trafic.

Après la compagnie allemande Lufthansa qui a indiqué début avril qu’elle comptait notamment retirer de sa flotte ses six A380, c’est Air France qui a annoncé qu’elle arrêtait l’exploitation de ses neuf appareils, ce qui était prévu initialement pour fin 2022.

Et si le plus important opérateur du «Super Jumbo» pensé comme le successeur du mythique 747 du rival américain Boeing, la compagnie Emirates, n’a pas indiqué ce qu’elle comptait faire de ses 115 A380, son président Tim Clark a affirmé qu’avec la pandémie l’A380 était «fini».

Plus grand qu’un 747

Airbus avait déjà annoncé en février 2019 l’arrêt des livraisons pour 2021 de son avion géant aux 251 exemplaires commandés par 14 clients, reconnaissant ainsi que ce fleuron industriel apprécié par les passagers pour son confort constituait un échec commercial.

L’avion, dont les coûts de développement ont représenté plus de 18 milliards de dollars, était vendu 445,6 millions de dollars au prix catalogue 2018, le dernier publié par Airbus.

Plus grand qu’un 747, le quadriréacteur qui a effectué son premier vol il y a tout juste 15 ans et est entré en service deux ans plus tard, peut emporter de 575 à 850 passagers, grâce aux 550 m2 de sa cabine.

Mais son gigantisme nuit à la flexibilité. L’appareil ne peut pas se poser n’importe où: avec ses deux ponts, il requiert des installations aéroportuaires spécifiques pour l’embarquement et le débarquement des passagers.

L’A380 offre le meilleur coût au siège du marché à condition d’être rempli à 100%, selon Sébastien Maire, expert aéronautique au cabinet Kea & Partners.

Pari raté

Ce qui était loin d’être évident sur de nombreuses liaisons en dépit de la congestion d’aéroports comme Londres ou Los Angeles.

En lançant le projet d’A380, Airbus avait misé sur le développement des «hubs» des mégapoles, desservis par un avion de très grande capacité, mais qui nécessite des aménagements et impose un taux de remplissage le plus élevé possible pour assurer la rentabilité des lignes.

Un pari raté pour l’avionneur européen dans un marché des gros-porteurs qui était déjà en surcapacité avant la crise. Airbus n’avait pas vu venir le tournant des biréacteurs long-courrier de moyenne capacité comme le B787 «Dreamliner» de Boeing qui misait sur le développement du point-à-point, c’est-à-dire des liaisons directes. Il a depuis répliqué avec succès avec son A350.

(L'essentiel/AFP/NXP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sergent Piper le 21.05.2020 09:57 Report dénoncer ce commentaire

    Les ratés Airbus A 340 A380 le passif est de combien?

  • Motmot le 21.05.2020 00:37 Report dénoncer ce commentaire

    Déjè que l?A380 n'était pas rentable dès le début, ce projet était mort-né, Il faut des pistes plus longues et adaptées, du personnel supplémentaire, des révisions longues, etc... A part les émirats arabes, peu ont été en mesure de s'adapter. Tout à fait perso, j'adore les avions et leurs technologies, mais je n'ai jamais trouvé un A380 "beau", mais plutôt une grosse baudruche, mais ça n'engage que moi.

  • La fin de la croissance le 22.05.2020 20:34 Report dénoncer ce commentaire

    Enfin le trafic aérien est en chute libre. L'heure est venue de diminuer cette pollution inutile.

Les derniers commentaires

  • La fin de la croissance le 22.05.2020 20:34 Report dénoncer ce commentaire

    Enfin le trafic aérien est en chute libre. L'heure est venue de diminuer cette pollution inutile.

  • louis le 21.05.2020 17:08 Report dénoncer ce commentaire

    Faut voir ailleurs la raison. L'Etat français va participer au renflouement d'Air France, à condition de ne plus faire voler d'A 380, pour raison de pollution.

    • Serge le 22.05.2020 12:19 Report dénoncer ce commentaire

      Vous êtes expert en aviation ou en fake news. Si l'avion est plein à 100% c'est le plus rentable par passager ce qui veut plus ou moins dire le moins polluant par passager. Le carburant est le poste majeur dans les frais d'exploitation d'un avion (qui vole )

    • louis le 22.05.2020 18:30 Report dénoncer ce commentaire

      C'est Bruno Lemaire, le ministre de l'économie et des finances lui même qui l'a dit. L'Etat aidera Air France à condition qu'elle soit plus écologique et de ne plus utiliser d'A 380 !!! fake fake fake, je rigole, le mot magique à la mode !!!

  • Sergent Piper le 21.05.2020 09:57 Report dénoncer ce commentaire

    Les ratés Airbus A 340 A380 le passif est de combien?

  • Motmot le 21.05.2020 00:37 Report dénoncer ce commentaire

    Déjè que l?A380 n'était pas rentable dès le début, ce projet était mort-né, Il faut des pistes plus longues et adaptées, du personnel supplémentaire, des révisions longues, etc... A part les émirats arabes, peu ont été en mesure de s'adapter. Tout à fait perso, j'adore les avions et leurs technologies, mais je n'ai jamais trouvé un A380 "beau", mais plutôt une grosse baudruche, mais ça n'engage que moi.