En Allemagne

05 juin 2020 15:49; Act: 05.06.2020 17:16 Print

L'affaire Maddie liée à une autre disparition?

Les enquêteurs allemands vérifient s'il existe un lien entre les disparitions au Portugal de la petite Maddie en 2007 et d'une autre fillette en 2015.

storybild

Treize ans après la disparition de Madeleine McCann, l’identification d’un nouveau suspect a fait renaître l’espoir d’éclaircir cette affaire à rebondissements. (photo: AFP/Francisco Leong)

Sur ce sujet
Une faute?

La justice allemande étudie un éventuel parallèle entre la disparition d’une fillette, il y a cinq ans, dans le pays, et celle de la Britannique Madeleine McCann, affirment vendredi, des médias allemands.

Il y a deux jours, le parquet de Brunswick a annoncé enquêter contre un Allemand de 43 ans, soupçonné d’avoir enlevé en 2007 et tué «Maddie», âgée de 3 ans, alors qu’elle passait des vacances au Portugal avec ses parents.

Disparue dans une forêt

Le parquet de Stendal a décidé de vérifier s’il y avait une relation entre les deux affaires, et suffisamment d’éléments pour soupçonner le même Christian B. dans la disparition d’une autre fillette blonde, Inga, il y a cinq ans, selon des informations de l’agence de presse DPA et du Spiegel.

Inga, 5 ans, avait disparu en mai 2015, dans une forêt de la région de Sachsen-Anhalt, lors d’une excursion avec sa famille. L’enquête et les nombreuses recherches n’ont pas permis de retrouver l’enfant.

Aucune preuve

Selon le journal local Magdeburger Volksstimme, Christian B., condamné à plusieurs reprises en Allemagne, notamment pour violences sexuelles sur des mineurs, possède une propriété dans cette région et se serait trouvé à proximité lors de la disparition d’Inga.

En février 2016, les enquêteurs auraient découvert chez lui une clé USB contenant de la pornographie enfantine. Mais aucune preuve le liant à la disparition de la petite fille. L’avocate de la mère d’Inga a réclamé qu’une nouvelle enquête soit ouverte, toujours selon ce journal.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Dede le 05.06.2020 16:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour les parents espérons que cette triste histoire trouve son épilogue avec tout l espoir que l ont peut imaginer que cette petite et adorable petite fille soit encore en vie. C est un prédateur comme Lelanday dira -t il la vérité

  • patience le 05.06.2020 17:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je le souhaite de tout coeur qu elle soit vivante

  • Lairent le 05.06.2020 21:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    comme d habitude multirécidiviste les médecins ne servent à rien pour ce genre de personnage.

Les derniers commentaires

  • Lairent le 05.06.2020 21:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    comme d habitude multirécidiviste les médecins ne servent à rien pour ce genre de personnage.

  • bob le 05.06.2020 21:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si coupable, il n’y a qu’une seule solution pour cette personne!

  • patience le 05.06.2020 17:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je le souhaite de tout coeur qu elle soit vivante

  • Dede le 05.06.2020 16:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour les parents espérons que cette triste histoire trouve son épilogue avec tout l espoir que l ont peut imaginer que cette petite et adorable petite fille soit encore en vie. C est un prédateur comme Lelanday dira -t il la vérité