Après la Grèce et la Turquie

03 août 2021 22:51; Act: 04.08.2021 11:37 Print

L’Albanie est elle aussi en proie aux flammes

Plusieurs dizaines d’incendies se sont déclarés dans le sud de l’Albanie. Un homme de 64 ans, piégé dans sa maison par le feu, a perdu la vie.

storybild

Ce n’est pas la première fois que l’Albanie s’embrase en raison des températures caniculaires. En 2017, des feux de forêt avaient déjà ravagé le sud du pays (photo). (photo: Photo d’illustration/AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Un homme de 64 ans a été tué mardi dans un feu de forêt dans le sud de l’Albanie où des centaines de pompiers et de soldats luttaient contre plusieurs dizaines d’incendies, a annoncé la police.

Cet homme et son épouse, grièvement blessée, ont été piégés par les flammes dans leur maison dans la région de Gjirokastra, selon un communiqué.

Par ailleurs, un militaire intoxiqué par la fumée a été hospitalisé, selon le Ministère de la défense.

Les autorités ont ordonné l’évacuation des habitants de trois villages de la région de cette ville dont les alentours sont ravagés depuis deux jours par les incendies.

Le pays est confronté depuis une semaine à des températures caniculaires.

Selon les autorités, la situation était toujours difficile mardi soir dans la région de Gjirokastra car les flammes, attisées par un vent fort, menacent les habitations.

«J’appelle les habitants à coopérer avec la police et à quitter leurs foyers», a lancé dans les médias le ministre albanais de la Défense, Niko Peleshi.

À une centaine de kilomètres au Nord-Ouest, quelque 500 militaires et pompiers, épaulés par trois hélicoptères bombardiers d’eau, luttent depuis deux jours contre les feux dans la région de la ville côtière de Vlora, selon le Ministère de la défense.

Au total, neuf foyers étaient actifs mardi soir dans le pays, selon le Ministère de la défense. La situation est critique aussi sur la presqu’île de Karaburun, près de Vlora.

Plus au nord dans l’Adriatique, en Croatie, les feux ont ravagé depuis lundi quelque 850 hectares de terrains dans la région de Trogir, notamment le maquis, mais aussi la forêt de pins, selon les autorités.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Zebra3 le 04.08.2021 00:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Droit dans le mur, on y va, au rythme où c'est parti, l'année de tous les records, toutes les forêts de résineux sont touchées, en plus en rajoutant l'Amazonie, avec toit ça la faune, la flore, tout ce gâchis, tout est perdu pour des décennies, donc incendies, inondations, pollution; et j'en passe après faut pas venir pleurer quand la nature se venge, allez continuer comme ça !!!!

Les derniers commentaires

  • Zebra3 le 04.08.2021 00:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Droit dans le mur, on y va, au rythme où c'est parti, l'année de tous les records, toutes les forêts de résineux sont touchées, en plus en rajoutant l'Amazonie, avec toit ça la faune, la flore, tout ce gâchis, tout est perdu pour des décennies, donc incendies, inondations, pollution; et j'en passe après faut pas venir pleurer quand la nature se venge, allez continuer comme ça !!!!