Naufragés en Méditerranée

14 août 2018 07:07; Act: 14.08.2018 11:05 Print

L'Aquarius toujours à la recherche d'un port

La France discute actuellement avec les autres pays méditerranéens de l'UE pour trouver «rapidement» un port d'accueil au navire Aquarius et ses 141 migrants.

storybild

En juin, l'Espagne avait accueilli 630 migrants de l'Aquarius. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Vendredi, le navire affrété par les ONG SOS Méditerranée et Médecins sans frontières a secouru au large de la Libye 141 personnes à bord de deux barques en bois, dont une moitié de mineurs et plus d'un tiers de femmes, essentiellement originaires de Somalie et d'Erythrée. Malte et l'Italie ont refusé d'accueillir le navire dans leurs ports, selon SOS Méditerranée qui a appelé lundi les États européens à «prendre leurs responsabilités».

L'Espagne, qui avait accueilli l'Aquarius une première fois en juin avec 630 migrants à son bord et est depuis devenue la première porte d'entrée des migrants en Europe, rechigne à se proposer à nouveau. «L'Espagne n'est pas le port le plus proche, et donc pas le port le plus sûr pour débarquer», a déclaré une source gouvernementale espagnole. «Pour répondre aux impératifs humanitaires, nous sommes en discussion avec les pays concernés pour que, dans le plein respect du droit de la mer, ce bateau puisse aller rapidement au port sûr le plus proche», a précisé l'Elysée.

Puisque le navire se trouve actuellement entre l'Italie et Malte, les ports français ne sont pas les plus proches, ajoute l'Elysée, écartant implicitement l'hypothèse de proposer au navire d'accoster en France. Le directeur du port de Sète, l'ancien ministre communiste Jean-Claude Gayssot, a cependant proposé lundi d'y accueillir le bateau. «Le port de Sète est prêt à accueillir l'Aquarius dès lors que les autorités françaises le lui permettront», a-t-il déclaré, en précisant que «c'est la dimension humanitaire qui doit prévaloir, il s'agit de sauver des vies, des familles».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • izzi le 14.08.2018 08:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    un port lybien !

  • vitor le 14.08.2018 08:29 Report dénoncer ce commentaire

    Qatar, Arabie, Oman, ces pays ultra riches devraient prendre leur part

  • FullmétalJF le 14.08.2018 08:21 Report dénoncer ce commentaire

    Qu'on le force ce bateau à aborder dans un port d' Afrique de son choix pour y déposer les migrants illégaux africains qui se trouvent à bord, et qu'on en entende plus parler. La manière avec laquelle les Etats de l'UE se laissent faire en l'occurrence est littéralement inimaginable. Il n'y a qu'en Europe que ça se passe ainsi. Croyez-vous qu'il serait possible d'entrer de cette façon aux USA, en Russie, en Chine, en Australie ou au Japon ?

Les derniers commentaires

  • Malou le 15.08.2018 00:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La magie d’internet ou des gens tranquillement assis sur leur canapé critiquent critiquent et critiquent... lâchez vous en pensant que vous êtes meilleurs que tout le monde...

  • aimer le 14.08.2018 20:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Roxio@ tu peux avoir ton opinion sur le sujet..mais dire que la ville de luxembourg est plus sale ou plus violente en te référant aux migrants, tu es en train d'être xénophobe. tu es en train d'inciter la haine envers ces gens qui fuient une vie misérable..

  • En Crimée le 14.08.2018 17:23 Report dénoncer ce commentaire

    Où pourraient-ils aller?

  • torolkozo le 14.08.2018 17:14 Report dénoncer ce commentaire

    Oui georgette, notre pays va en accueillir 5, mais il peut se le permettre sans doute. Pourquoi ne pas les accueillir d'abord sur des navires militaires en Méditerranée avant de les laisser accoster? Je me le demande ...

  • georgette le 14.08.2018 16:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On va en accueillir c’est bon