Affaire Strache

19 mai 2019 14:18; Act: 19.05.2019 14:34 Print

L'Autriche devrait aller aux urnes en septembre

Confrontée à une crise politique depuis la débâcle du vice-chancelier d'extrême-droite Heinz-Christian Strache, l'Autriche devrait organiser un nouveau scrutin à la rentrée.

storybild

Le président autrichien Alexander Van der Bellen (à droite) veut que les élections anticipées demandées par le chancelier Sebastian Kurz (à gauche) se tiennent début septembre. (photo: AFP/Hans Punz)

Sur ce sujet
Une faute?

La brutale débâcle de la coalition autrichienne entre les conservateurs et l'extrême droite, dont une sulfureuse vidéo a précipité la chute, bouscule la campagne pour les élections européennes et le jeu politique dans le pays. La presse autrichienne décrivait dimanche les troupes du Parti de la liberté d'Autriche (FPÖ) en état de sidération après la disgrâce de l'homme fort de cette formation d'extrême droite, Heinz-Christian Strache, acculé samedi à la démission de tous ses mandats.

Les élections législatives anticipées, annoncées samedi par le chancelier Sebastian Kurz, devraient se tenir en septembre. C'est ce qu'a souhaité dimanche le chef de l'État, Alexandre Van der Bellen. Le calendrier précis doit encore faire l'objet de discussions entre les responsables politiques, mais le président espère que le scrutin se tiendra début septembre.

En quelques heures, la situation était devenue intenable pour le patron du FPÖ après la publication d'extraits d'une vidéo tournée secrètement dans une villa d'Ibiza en 2017. On y découvre M. Strache et l'un de ses lieutenants discutant, notamment, de l'octroi de contrats publics autrichiens en échange de soutiens financiers, avec une interlocutrice qui dit être la nièce d'un oligarque russe. Ébranlée par la déchéance de son leader, l'extrême droite autrichienne, qui se voulait un modèle de crédibilité politique pour la mouvance nationaliste européenne, doit également se remettre en ordre de marche avant l'élection du 26 mai pour le Parlement européen.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pas le choix le 19.05.2019 19:41 Report dénoncer ce commentaire

    Après un des plus grands scandales politique depuis la WWII, Sebastian Kurz n'avait pas le choix, le peuple était rassemblé dans une telle colère. Moi j'étais à Vienne hier et on sentait la colère et la haine contre l'extrême-droite, qui a trahi le peuple. Donc on repasse par la case élections, pas le choix!

Les derniers commentaires

  • Pas le choix le 19.05.2019 19:41 Report dénoncer ce commentaire

    Après un des plus grands scandales politique depuis la WWII, Sebastian Kurz n'avait pas le choix, le peuple était rassemblé dans une telle colère. Moi j'étais à Vienne hier et on sentait la colère et la haine contre l'extrême-droite, qui a trahi le peuple. Donc on repasse par la case élections, pas le choix!