En Italie

16 octobre 2020 13:14; Act: 16.10.2020 13:41 Print

L'entrepreneur «pauvre» roulait en Ferrari

La police financière italienne a saisi pour un million d'euros de biens à un entrepreneur qui se déclarait pauvre au fisc, mais avait une Ferrari et un bateau de 12 mètres.

storybild

L'entrepreneur devrait 12 millions d'euros au fisc. (photo: AFP/Valery Hache)

Sur ce sujet
Une faute?

L'entrepreneur de 72 ans, qui habite près de Modène en Emilie-Romagne (nord), s'est vu confisquer cinq appartements, six assurances vie, des comptes bancaires et divers objets de valeur parmi lesquels des montres de luxe et des tableaux signés de peintres comme De Chirico.

L'enquête de la police financière a mis en lumière le décalage criant entre les revenus déclarés au fisc par le fraudeur au fil des années et l'accumulation de biens de valeur, dont certains avaient été mis au nom de sa femme ou de son fils pour brouiller les pistes. Selon les enquêteurs, cette fraude fiscale qui s'est étendue sur une quarantaine d'années a permis à son auteur de mener un train de vie sans commune mesure avec les revenus déclarés, souvent à la limite du seuil de pauvreté.

Un grave problème d'évasion fiscale

Au total, il y aurait entre les revenus déclarés et le patrimoine effectif accumulé une différence d'environ 7 millions d'euros. Les dettes envers le fisc s'élèveraient en outre à plus de 12 millions d'euros.

L'Italie, troisième économie de la zone euro, est confrontée depuis des années à un grave problème d'évasion fiscale. Selon les estimations du ministère des Finances, celle-ci fait perdre 109 milliards d'euros chaque année à l'État. En dépit de ce fléau, le fisc italien a perdu plus de 8 000 inspecteurs des impôts en huit ans, selon le quotidien Il Corriere della Sera.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Paul le 16.10.2020 17:36 Report dénoncer ce commentaire

    Combien de mafiosi et autre criminel notoire ne touchent il pas des allocations alors qu'il s'enrichissent avec des trafics en tout genre et cela avec la complicité de la population.

  • censuré le 16.10.2020 14:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    à Madagascar le président DJ de son métier roule en Cadillac blindée, a de nombreuses propriétés dans des états accueillants mais c'est un pays pauvres.

  • borko le 16.10.2020 14:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En France aussi c'est la fraude fiscale des riches et des grosses entreprises qui pèsent le plus. Mais on nous jetent toujours les aides sociales en pâtures.

Les derniers commentaires

  • JMMcom le 17.10.2020 12:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et si on parlait des comptes du Président Macron et de ses liens avec certains instituts bancaires? C’est davantage que les économies de Raymond en Suisse!

  • Schockotaff le 17.10.2020 03:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    oui mais n'est-ce pas le même cas au Luxembourg ?! on touche des indemnités même si on a des revenus de fou, tout en logeant un appart du fonds de logements accompagné d'une voiture etoilée!

    • Marcello le 17.10.2020 11:35 Report dénoncer ce commentaire

      Je suis du même avis, car ici ,il y en a qui vont pointer à l'Adem en V8 et en V12

  • Palamunitan le 16.10.2020 22:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ici les riches cachent mieux leur fric. Ils affectionnent le lobbying et pour le reste se rendent aux Iles Cayman & Co.

  • Paul le 16.10.2020 17:36 Report dénoncer ce commentaire

    Combien de mafiosi et autre criminel notoire ne touchent il pas des allocations alors qu'il s'enrichissent avec des trafics en tout genre et cela avec la complicité de la population.

  • rata le 16.10.2020 16:24 Report dénoncer ce commentaire

    felicie aussi