En Belgique

01 février 2019 20:03; Act: 01.02.2019 20:11 Print

L'ex-​​roi Albert II refuse le test ADN pour sa «fille»

Albert II refuse de se soumettre à un test génétique comme le lui a demandé l'an dernier la justice, afin de savoir s'il est ou non le père de Delphine Boël.

storybild

Delphine Boël, artiste plasticienne belge de 50 ans, affirme être née de la longue liaison qu'a eue dans les années 60 et 70 sa mère, Sibylle de Sélys Longchamps, avec Albert, alors prince héritier. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L'ex-roi des Belges, Albert II, refuse de se soumettre à un test génétique comme le lui a demandé l'an dernier la justice, afin de trancher la question de savoir s'il est ou non le père de Delphine Boël, a annoncé vendredi son avocat. L'ancien roi, âgé de 84 ans, a décidé de se pourvoir en cassation contre deux arrêts rendus en juin et octobre 2018 par la cour d'appel de Bruxelles, a précisé dans un communiqué Me Alain Berenboom.

Ce pourvoi, est-il souligné, «critique l'essentiel des dispositions« des arrêts «y compris (...) la mesure d'expertise génétique qui a été ordonnée». «Dans la logique de ce pourvoi, Sa Majesté le Roi Albert II ne se soumettra pas à une analyse ADN tant que la cour de cassation n'aura pas rendu son arrêt», ajoute le communiqué.

Feuilleton à rebondissements

Delphine Boël, artiste plasticienne belge de 50 ans, affirme être née de la longue liaison qu'a eue dans les années 60 et 70 sa mère, Sibylle de Sélys Longchamps, avec Albert, alors prince héritier, marié depuis 1959 avec Paola Ruffo di Calabria. L'ancien souverain, qui a régné de 1993 à 2013 et est le père du roi actuel, Philippe, a toujours nié cette filiation avec Mme Boël.

Cette dernière avait introduit en 2013 une procédure de reconnaissance de paternité devant le tribunal de première instance de Bruxelles, ce qui a donné lieu à un feuilleton judiciaire à rebondissements. En 2017, la justice n'avait même pas autorisé Delphine Boël à contester la paternité de l'industriel Jacques Boël, ce qui était l'étape initiale de la procédure. Dans un arrêt rendu le 25 octobre, la cour d'appel de Bruxelles a renversé cette décision et ordonné qu'Albert II se soumette dans les trois mois à un test ADN permettant d'établir le lien de filiation.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • manacaem le 02.02.2019 08:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et pourquoi il serait au dessus des lois ?

  • Sylvie le 01.02.2019 20:19 Report dénoncer ce commentaire

    Ça ne parle pas pour lui!!!

  • lin le 01.02.2019 22:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    s‘il n‘est pas le père .... le test ne fera pas mal ....

Les derniers commentaires

  • patdevelours le 02.02.2019 13:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je n en dors plus!!!

  • Terry le 02.02.2019 12:52 Report dénoncer ce commentaire

    S'il était sûr de ne pas être le père, il n'aurait pas à redouter le test; le refus est un aveu.

  • Paul le 02.02.2019 12:20 Report dénoncer ce commentaire

    Le juge fera son travail, un refus de test, puisque celui-ci lui a été ordonné, agira comme aveu de paternité. Affaire classée.

  • Jean II le 02.02.2019 12:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Carina : Oui , on en peut plus !!! MDR

  • le belgolux le 02.02.2019 11:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    après toutes ses annees quel cirque moi je lui donne raison pas de test