Drame à Gênes

14 août 2019 07:06; Act: 14.08.2019 11:26 Print

L'Italie commémore la chute du pont Morandi

Les responsables politiques locaux et nationaux se réunissent mercredi à l'endroit où le pont de Gênes s'est effondré il y a exactement un an.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

L'Italie commémore mercredi le premier anniversaire de l'écroulement du pont de Gênes qui a fait 43 morts le 14 août 2018. Les protagonistes de l'actuelle crise politique se retrouveront à Gênes: le président Sergio Mattarella, le ministre de l'Intérieur Salvini et son ex-allié gouvernemental Luigi Di Maio, ainsi que le chef du gouvernement Giuseppe Conte et plusieurs ministres. «J'invite tous les citoyens de Gênes à participer à la cérémonie en mémoire des victimes du pont Morandi. Et je demande à ceux qui ne pourront pas participer, d'observer une minute de recueillement, où qu'ils soient, à 11h36», l'heure où le pont s'est écroulé, a lancé le maire de la ville Marco Bucci.

Les commémorations comprennent une messe qui sera célébrée par l'archevêque de Gênes, le cardinal Angelo Bagnasco, des discours du maire, du chef du gouvernement et de représentants des familles des victimes, une minute de silence puis la ville fera sonner les cloches des églises de Gênes qui se joindront aux sirènes du port. La cérémonie se tient pratiquement en-dessous du lieu où le pont s'est écroulé, à quelques dizaines de mètres de l'endroit où commence à surgir une pile du nouveau pont qui devrait être achevé au printemps prochain.

Un procès titanesque en perspective

«J'espère que cette crise gouvernementale n'entraînera pas des ralentissements dans la réalisation de cette importante infrastructure», a déclaré Federico Romeo, maire de l'arrondissement où s'est produit le drame. Le nouveau pont sera construit par un groupement de plusieurs sociétés italiennes à partir d'un projet de Renzo Piano, le célèbre architecte italien né à Gênes. Renzo Piano a proposé un dessin de pont qui aura «quelque chose d'un bateau, parce que c'est quelque chose de Gênes», et «ce sera un pont plus fin, qui aura une luminosité à lui», selon ses propres mots.

En attendant un nouveau pont indispensable à une traversée rapide de cette métropole de 580 000 habitants, la bataille judiciaire bat son plein. D'un côté le principal accusé, la société Autostrade per l'Italia (ASPI), gestionnaire de ce viaduc routier, de l'autre côté les familles des victimes et de nombreux responsables politiques, qui considèrent l'effondrement comme la conséquence d'un mauvais entretien. Le ou les procès s'annoncent comme une entreprise titanesque: 71 personnes visées par l'enquête, dont des dirigeants de sociétés du groupe Benetton et les responsables de diverses administrations, plus de 100 avocats, 120 experts judiciaires, 75 témoins et des tonnes de documents et preuves physiques.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Soleil le 14.08.2019 09:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ah oui le fameux pont qui devait être reconstruit en un an.

  • silence le 14.08.2019 10:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je ferais aussi une minute de silence .

Les derniers commentaires

  • silence le 14.08.2019 10:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je ferais aussi une minute de silence .

  • Soleil le 14.08.2019 09:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ah oui le fameux pont qui devait être reconstruit en un an.