«Offshore-Leaks»

05 avril 2013 09:01; Act: 05.04.2013 10:12 Print

«L'objectif de tout cela? Éviter l'impôt bien sûr»

Au lendemain des révélations sur les comptes offshore détenus dans des paradis fiscaux à travers le monde, les langues commencent à se délier. Exemple avec un évadé fiscal belge.

storybild

Selon Pierre Bocquet, administrateur d'une société belge, ses activités via les comptes offshore étaient parfaitement légales. (photo: dr)

Sur ce sujet
Une faute?

Alors que les autorités luxembourgeoises gardent profil bas face aux révélations effectuées au niveau mondial sur l'utilisation de sociétés-écrans dans différents pays à la fiscalité avantageuse, certaines personnes apparaissant dans ce listing des fraudeurs potentiels sortent de l'ombre. C'est notamment le cas de Pierre Bocquet, administrateur belge d'une société près de Bruxelles.

Selon les documents publiés par l'International Consortium of Investigate Journalists (ICIJ), le nom de Pierre Bocquet apparaît à plusieurs dizaines de reprises via des sociétés offshore installées aux îles Vierges et aux îles Cook. Des occurrences liées à la profession de l'administrateur, consultant spécialisé dans la création de sociétés offshore. Selon lui, interrogé par Le Soir, son activité au sein de paradis fiscaux n'a rien d'illégalle et répond aux besoins de ses clients.

«L'objectif de tout cela? Éviter l'impôt bien sûr, affirme Pierre Bocquet. Faire sortir des sommes belges qui n'ont jamais été déclarées, ou parvenir à ne pas faire revenir en Belgique des sommes gagnées à l'étranger». En Belgique, une centaine de noms de détenteurs de comptes dans des paradis fiscaux ont été identifiés jeudi, suite à l'enquête internationale réalisée par 86 journalistes appartenant à une quarantaine de journaux. Parmi les contribuables pointés du doigt figurent des diamantaires d'Anvers, des directeurs d'entreprises ou des laboratoires pharmaceutiques. Des noms qui ont eu recours à des fiduciaires installées à Singapour, en Malaisie ou à Hong Kong ou à des comptes basés dans différents paradis fiscaux.

(Jmh/L'essentiel Online)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Fifilou le 05.04.2013 10:27 Report dénoncer ce commentaire

    Le soufflet retombe bien vite, encore un pétard mouillé cette histoire... On donne les noms au compte-goutte pour vendre plus de papier, et ensuite il faudrait prendre ces journaliste au sérieux... Mouarf !! Vous croyez sérieusement que les fiscs de chaque pays respectifs vont aller enquêter dans ces "paradis fiscaux" ? Trop de perte de temps pour pas assez de résultats, allez hop on passe son chemin !!

  • Laurent Narejos le 05.04.2013 10:32 Report dénoncer ce commentaire

    La réponse tant attendu !! Tout est normal et rien d'illégal. Mais qui fait les lois et pour qui ? Comment cela peut être légal quand tout le monde parle de crise et d'austérité. Cet argent manque aux impôts, pour financer école, hôpitaux, route, collectivités, etc... Alors c'est illégal de s'enrichir sur le dos des autres, du peuple, du citoyen qui doit se serrer la ceinture et payer la facture. Il n'y a jamais eu autant de richesses et pourtant qui en profitent en toute légalité, mais sinon tout est normal !!

  • Frère Tuck le 05.04.2013 17:30 Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas la fin du Monde. Il y avaient des scandales dans le passé et il y aura encore des scandales dans le futur. Ceci est un scandale entre riches et fiscs, ce scandale ne nous intéresse pas du tout, nous sommes étrangers à tout ceci. Donc ne condamnons personne, ne nous mêlons pas de cela et ne nous disputons pas entre nous pour eux! De toute façon quoi qu'il se passe ou passera avec ou contre eux, ou quoi qu'il ne se passera pas avec ou contre eux ne changera rien à notre vie à nous. Occupons nous plutôt de notre famille et de notre santé et laissons les paradis fiscaux où ils sont!

Les derniers commentaires

  • Le Fisc le 06.04.2013 18:29 Report dénoncer ce commentaire

    Au Luxembourg, pourtant décrié comme paradis fiscal, personne n'échappe au fisc! Il sait exactement ce que vous lui devez! Dès lors il est étonnant et inquétant que les fiscs de tous ces pays se sont fait bernés! Mais que font ils, que font leurs fonctionnaires grassement payés! Ne savent ils pas ce que les gens et entreprises leur doivent? C'est quand même incroyable, surtout que les fiscs du monde entier sont les plus grands voleurs!

  • J-P F. le 06.04.2013 10:17 Report dénoncer ce commentaire

    Avec l'aide d'une grande banque française un résident français fait de l'évasion fiscale vers le Luxembourg, où est installée une filiale de cette banque française. A partir du Luxembourg cette banque vire les fonds de ce résident (ensemble avec d'autres) vers les îles Cook. Qui est le fautif? A.- la Banque française B.- le Luxembourg C.- le résident D.- les îles Cook?

    • J-P. F. le 06.04.2013 13:22 Report dénoncer ce commentaire

      Le candidat ignore la réponse et veut utiliser son joker: Internautes, qui connait la réponse svp? Mais ne répondez seulement que si vous le savez!

  • Paradis Fiscal le 05.04.2013 17:53 Report dénoncer ce commentaire

    Le Luxembourg a sonné l'UE de définir clairement ce qu'elle entend par "Paradis Fiscal" et l'UE n'a jamais répondu de façon claire et nette. L'UE ne donne pas de définition exacte mais tourne autour du pot avec du bla bla sans cohérence. Alors si déjà on veut combattre les paradis fiscaux que l'UE définisse une fois pour toutes et en phrases compréhensibles ne pouvant pas semer un doute, ce qu'elle entend par "paradis fiscal"! Hé tous les petits malins, j'ai dit l'UE et non pas vous autres!

  • Frère Tuck le 05.04.2013 17:30 Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas la fin du Monde. Il y avaient des scandales dans le passé et il y aura encore des scandales dans le futur. Ceci est un scandale entre riches et fiscs, ce scandale ne nous intéresse pas du tout, nous sommes étrangers à tout ceci. Donc ne condamnons personne, ne nous mêlons pas de cela et ne nous disputons pas entre nous pour eux! De toute façon quoi qu'il se passe ou passera avec ou contre eux, ou quoi qu'il ne se passera pas avec ou contre eux ne changera rien à notre vie à nous. Occupons nous plutôt de notre famille et de notre santé et laissons les paradis fiscaux où ils sont!

    • cap54 le 05.04.2013 21:36 Report dénoncer ce commentaire

      et comment que nous sommes tous concernés. on ne parle pas ici de quelques petits millions, mais de gros milliards qui sont soutirés aux caisses des états et ne font qu'engraisser encore plus les riches et super-riches, tandis que la grande majorité se voit imposer de plus en plus d'austérité parce que les caisses des états se vident. je suis d'accord avec danilo qui voit se pointer une guerre, mais ce ne sera pas une guerre entre nations, mais une guerre qui opposera les riches au le reste du monde. et ce ne sera pas beau à voir!

    • Frère Tuck le 07.04.2013 08:57 Report dénoncer ce commentaire

      Bon je m'explique autrement. Pourquoi un paradis fiscal comme Luxembourg a tant de problème financiers? Ce n'est pas logique. Qui joue à quoi dans cette affaire, des fiscs des évadés fiscaux? Pas du tout! En réalité il ne s'agit pas d'ompôts perdus par les Etats mais d'une guerre entre certaines forces. Nous avons l'OCDE, l'UE (et dans l'UE Londres) le G20 le G12 et et et. Pourquoi ne montre-t-on jamais du doigt Londres ou les USA? N'est ce pas un paradis fiscal? Dans cette affaire il s'agit tout simplement d'un règlement de compte intra mafias!

  • Jean-François le 05.04.2013 13:40 Report dénoncer ce commentaire

    Beaucoup d'insultes, de leçons, de stigmatisations, de "listes", mais peu de connaissances. Un compte offshore est juste un compte hors frontière de résidence, donc en Fr, Be, ... on a aussi des comptes offshore. Par coutume on considère qu'ils ont une fiscalité avantageuse, et cela n0n-seulement n'est pas illégal, mais aussi s'appelle de l'optimisation fiscale. Et il faudrait bien être stupide pour payer plus d'impôt que la loi nous le permet. La seule chose illégale est de se soustraire à l'impôt. Les frontas payent au Lux et bien pareil pour une société dans les îles pour simplifier.

    • Fifilou le 05.04.2013 14:36 Report dénoncer ce commentaire

      Tout à fait. Pourquoi le Qatar investit autant en France ? Car la France est le paradis fiscal du Qatar. On est de toute façon toujours le paradis fiscal d'un autre...