Méditerranée

18 août 2019 14:34; Act: 19.08.2019 11:53 Print

L'Open Arms ne peut pas aller jusqu'en Espagne

Le bateau Open Arms se trouve face à l'île italienne de Lampedusa. L'Espagne lui a proposé de se dérouter vers Algesiras, ce que l'équipage a refusé.

storybild

Madrid a donné son feu au bateau de l'ONG espagnole Proactiva Open Arms.

Sur ce sujet
Une faute?

Le gouvernement espagnol a proposé dimanche d'accueillir dans le port d'Algesiras (sud) le bateau de l'ONG Proactiva Open Arms transportant une centaine de migrants, face à «l'inconcevable» refus de l'Italie d'offrir un port d'accueil. Mais le navire a refusé l'offre, la jugeant «irréalisable».

Le chef du gouvernement espagnol, le socialiste Pedro Sanchez, «a ordonné aujourd'hui (dimanche) l'habilitation du port d'Algesiras pour recevoir le bateau Open Arms», qui se trouve actuellement face à l'île italienne de Lampedusa, en raison de «la situation d'urgence» à bord et face à «l'inconcevable décision des autorités italiennes de fermer tous ses ports», a annoncé le gouvernement dans un communiqué.

«Urgence humanitaire»

Il est «absolument irréalisable» pour le navire d'aller de Lampedusa jusqu'au port d'Algésiras (sud de l'Espagne), comme l'a proposé l'Espagne, face à l'«urgence humanitaire» après 17 jours de mer, a déclaré à la radio COPE Laura Lanuza, porte-parole de Proactiva Open Arms. Son fondateur, Oscar Camps, a précisé qu'il faudrait cinq jours au bateau pour parcourir les presque 1 000 miles nautiques (plus de 1 850 km) jusqu'à Algésiras.

De son côté, la France s'est engagée à accueillir 40 personnes sur l'Open Arms, bateau de l'ONG espagnole Proactiva qui transporte une centaine de migrants secourus en Méditerranée, a annoncé dimanche à l'AFP le ministère de l'Intérieur. Les autres personnes à bord du navire humanitaire doivent être réparties entre le Luxembourg, l'Allemagne, le Portugal, la Roumanie et l'Espagne.

(L'essentiel/afp)