Sommet européen

18 octobre 2019 15:55; Act: 18.10.2019 16:59 Print

Émotion au dernier sommet de Juncker

L'émotion était au rendez-vous pour le dernier sommet européen du président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.

Sur ce sujet
Une faute?

L'émotion était au rendez-vous pour le dernier sommet européen du président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, salué par la chancelière allemande Angela Merkel, comme un «vieux de la vieille de l'histoire européenne».

Sauf coup de théâtre, la réunion des chefs d’État et de gouvernement de l'UE à Bruxelles était la dernière à laquelle le Luxembourgeois de 64 ans participait: le prochain sommet européen est prévu pour les 12 et 13 décembre, et la prochaine Commission, présidée par Ursula von der Leyen, devrait prendre ses fonctions le 1er décembre.

148e sommet européen

«Je resterai fier jusqu'à la fin de ma vie d'avoir pu servir l'Europe, merci»: c'est par ces mots que Jean-Claude Juncker a terminé l'introduction de sa conférence de presse, parvenant à peine à finir sa phrase en français, la voie brisée par l'émotion. Mastodonte de la vie politique européenne, ancien Premier ministre luxembourgeois, ancien président de l'Eurogroupe (le cénacle des ministres des Finances des pays ayant adopté la monnaie unique), M. Juncker a participé, jeudi et vendredi, à son 148e sommet européen, selon son propre comptage.

«Vous verrez que j'aurai été le seul à pouvoir dire qu'il a assisté à presque 150 conseils européens», a-t-il lancé aux journalistes, avec une ironie dont il est coutumier. Le mandat de Jean-Claude Juncker, entamé en 2014, devait se terminer le 31 octobre. Les difficultés de celle qui va lui succéder, l'Allemande Ursula von der Leyen, à former une équipe, vont le pousser à assurer l'intérim pendant au moins un mois.

Il a salué sa «complicité» avec Donald Tusk, le président du Conseil, l'organe qui regroupe les chefs d’État et de gouvernement de l'UE. L'ancien Premier ministre polonais, également en poste depuis 2014, va laisser la place au Belge Charles Michel, à la mi-décembre. Il a remercié Jean-Claude Juncker pour «notre amitié, ta loyauté et (ta) solidarité, et pour notre grande coopération».

Interrogés sur l'héritage qu'ils laissaient derrière eux, les deux hommes ont préféré l'humour aux bilans, qu'ils auront certainement l'occasion de faire plus près de l'échéance de leurs mandats respectifs. «Ce serait trop long de montrer tous les succès qui ont été les miens, et si on ajoute les défaites, il y en aurait pour jusqu'à demain matin», a lancé Jean-Claude Juncker.

Applaudissements

«Ce n'est pas le meilleur moment pour parler de notre héritage. Pour lui ce serait trop long, pour moi ce serait trop court», a répliqué Donald Tusk. Les deux hommes ont été applaudis par les journalistes quand ils ont fait leurs adieux.

Plus tôt, les dirigeants des institutions de l'UE ont qualifié de «lourde erreur historique» le blocage de l'ouverture des négociation d'adhésion avec la Macédoine du Nord et l'Albanie par certains États membres lors du sommet européen. «C'est une lourde erreur historique», a déploré Jean-Claude Juncker, lors de la conférence de presse finale.

Le président du Conseil européen, Donald Tusk, a pour sa part jugé qu'il s'agit d'«une erreur» car «une écrasante majorité des États membres soutient l'ouverture de ces négociations». La France, les Pays-Bas et le Danemark ont refusé l'ouverture de ces négociations. «Nous reviendrons sur la question avant le sommet pour les Balkans occidentaux, à Zagreb, en mai 2020», a annoncé Donald Tusk.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Gali le 18.10.2019 16:22 Report dénoncer ce commentaire

    Les populationes, elles, ne souhaitent pas un élargissement avant que ces pays soient plus développés... Ne pas refaire les erreurs de la Roumanie ou la Bulgarie...

  • Boulmi le 18.10.2019 16:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Faut prendre votre retraite Mr Junker vous avez été un grand homme politique et un acteur très européen et aussi humain je vous aime bien mais on n'arrive pas à 28 pays alors en rajouter 2 ça devient un casse tête

  • Yves le 18.10.2019 17:56 Report dénoncer ce commentaire

    Monsieur Juncker a sans aucun doute beaucoup donné de sa personne et de son temps à l'Europe, il aura néanmoins beaucoup écorné aussi l'image de cette institution à l'étranger avec son humour quelque peu "déplacé" et ses frasques innombrables et que le monde entier connaît désormais. Attendons de voir ce que l'histoire retiendra vraiment de son passage.

Les derniers commentaires

  • lux le 20.10.2019 22:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ha non pas d‘élargissement à l‘horizon ! Quel gâchit depuis le super élargissement précédent ! On dirait que cela à contribué à l’arrivée de la croissance des Euro septiques ! Et ça se comprend ! Monsieur Juncker vous êtes un grand pour nous, pour l‘Europe ! Maintenant, profitez de ce qu‘il reste de votre pays ! L‘ouverture des frontières ne l‘a pas gâté , la criminalité, les vols et bientôt l‘insécurité .... si vous souhaitez encore vous occuper, un coup de pouce pour une Europe où l‘on respecte la frontière serait un bon but !

  • Snickers le 19.10.2019 12:10 Report dénoncer ce commentaire

    Un immense Monsieur qui a toujours oeuvré dans le sens du compromis et de l'unité. Un modèle à suivre à l'heure ou les extrêmes de tous bords gagnent de plus en plus de terrain partout en Europe.

  • Rose le 19.10.2019 11:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci Monsieur Juncker pour tout ce que vous avez fait.

  • Luisa B. le 18.10.2019 22:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mr. Jean Claude juncker je vous admire beaucoup! Vous avez fait un travail remarcable. On va jamais vous oublier! Une trés bonne et heureuse retraite a vous!

  • No comment le 18.10.2019 22:35 Report dénoncer ce commentaire

    On pouvait difficilement trouver un meilleur timonier pour guider l'Europe à travers les années Trump. Merci bien, Jean-Claude !