Scandale facebook

18 avril 2018 20:18; Act: 18.04.2018 21:41 Print

L'UE ne veut voir que Zuckerberg en personne

Invité à s'expliquer devant le Parlement européen sur l'utilisation des données personnelles, Zuckerberg veut se faire représenter par son vice-président. Les eurodéputés disent non.

storybild

Mark Zuckerberg a répondu en personne aux questions des élus américains. Mais il ne veut pas faire pareille avec les eurodéputés.

Sur ce sujet
Une faute?

Le président du Parlement européen, Antonio Tajani, a exigé mercredi que le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, vienne en personne s'expliquer devant les députés européens. Sujet: l'utilisation des données personnelles de ses millions d'utilisateurs.

«Tous les groupes politiques insistent sur l'absolue nécessité de votre présence personnelle, comme cela a été le cas devant le Congrès des États-Unis», a écrit Antonio Tajani dans un courrier adressé à Mark Zuckerberg, dont l'AFP a eu connaissance.

M. Tajani avait, dès le 20 mars et l'éclatement du scandale Cambridge Analytica, du nom de la société qui a exploité à leur insu les données de dizaines de millions d'utilisateurs de Facebook, invité le PDG de Facebook à venir s'exprimer devant les représentants des 500 millions de ressortissants de l'UE aussitôt qu'il lui serait possible.

Zuckerberg envoie un sous-fifre

Mais Mark Zuckerberg, qui a témoigné pendant dix heures devant les élus américains la semaine dernière, a proposé que ce soit le vice-président chargé des affaires publiques du groupe californien, Joel Kaplan, qui se présente devant les eurodéputés.

«Nous sommes convaincus que les millions d'Européens affectés par le scandale Cambridge Analytica méritent une explication complète et approfondie de la part du principal responsable de Facebook, exactement comme cela a été le cas pour les citoyens américains», appuie Antonio Tajani, dans son courrier.

Le vice-président de la Commission européenne, Andrus Ansip, a rencontré mardi en Californie M. Zuckerberg et lui a signifié que «l'invitation du Parlement européen était une manière de restaurer la confiance» avec les autorités européennes, a rapporté mercredi la commissaire européenne à la justice et à la protection des consommateurs, Vera Jourova, devant les eurodéputés réunis à Strasbourg.

(L'essentiel/nxp/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Philip Nikolic le 18.04.2018 23:48 Report dénoncer ce commentaire

    Ahaha, les députés européens bien méprisés comme ils le méritent.... bien joué Mark. Ils se croyaient presque important.... c'est trop drôle.

  • Marie Veuxdescomptes le 18.04.2018 21:54 Report dénoncer ce commentaire

    Il commence à serrer les fesses le gangster... Qu'il assume ses erreurs et qu'on ne le lâche pas.... Mais le politique est dirigé par ces gens, je me demande ce qu'ils vont faire? Pour moi c'est tout vu, cette histoire va se terminer en douce, genre Lehman à la place de Goldman Sachs par exemple...

  • Paul Messin le 19.04.2018 08:11 Report dénoncer ce commentaire

    Il parait qu'il aurait dit que quite à se déplacer en Europe, il ne souhaiter discuter qu'avec Macron!

Les derniers commentaires

  • Paul Messin le 19.04.2018 08:11 Report dénoncer ce commentaire

    Il parait qu'il aurait dit que quite à se déplacer en Europe, il ne souhaiter discuter qu'avec Macron!

  • Super Mouton le 19.04.2018 06:50 Report dénoncer ce commentaire

    Facebook : la plus grosse arnaque du 21 ème siècle

  • Luc le 19.04.2018 06:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    l'Europe n'est rien, ils veulent juste buzzer comme le congré Americain. ridicule.

  • Gloubichou le 19.04.2018 01:20 Report dénoncer ce commentaire

    En vrai, on s'en fiche. On savait bien avant ce scandale que nos données sur FB ou autres seraient dispersées si on les mettait en ligne. Enfin, j'ai surtout l'impression que les eurodéputés veulent se faire mousser au meme titre que les membres du congrès américain en demandant à Zuckerberg en personne de se présenter. Si il y avait une légitimité à ce que Zuckerberg se présente en personne devant le congrès (citoyen américain, boite américaine), dans le cas de l'Europe, je ne vois aucun pas bien la plu-value.

  • Philip Nikolic le 18.04.2018 23:48 Report dénoncer ce commentaire

    Ahaha, les députés européens bien méprisés comme ils le méritent.... bien joué Mark. Ils se croyaient presque important.... c'est trop drôle.