Cour des comptes européenne

29 octobre 2020 16:20; Act: 29.10.2020 16:22 Print

L'UE peine à recruter des fonctionnaires

L'Office européen de sélection du personnel (EPSO) doit changer sa façon de recruter, selon un rapport de la Cour des comptes européenne.

storybild

Le rapport de la Cour des comptes européenne est assez sévère. (photo: Editpress/Fabrizio Pizzolante)

Sur ce sujet
Une faute?

Chaque année, les institutions de l'UE recrutent un millier de nouveaux agents permanents parmi plus de 50 000 candidats participant aux différents concours organisés par l'Office européen de sélection du personnel (EPSO).

Créé en 2003 pour recruter en masse chaque année en raison des élargissements de 2004 (10 pays) et 2007 (2 pays), l'EPSO «remplit la mission qui lui a été initialement confiée, à savoir fournir aux institutions de l'UE, au moyen de concours de grande ampleur, un nombre important de recrues potentielles de qualité élevée avec un profil de généraliste», reconnaît la Cour des comptes européenne.

Trop rigide, trop lent

Mais «ses concours ne répondent plus aux besoins actuels des institutions de l'UE», a regretté Annemie Turtelboom, membre de la Cour des comptes européenne, responsable du rapport publié jeudi. Car si les institutions européennes ont toujours besoin de généralistes, elles sont, depuis 2012, surtout en demande de spécialistes opérationnels rapidement. Et c'est là où le bât blesse.

«L'EPSO doit réexaminer ses processus de sélection, lancer un nouveau système de sélection de spécialistes qui soit plus rapide, plus souple et plus économique». Pour la Cour des comptes européenne, l'EPSO «ne cible pas systématiquement ses actions de communication de manière à attirer les bons candidats».

De plus, elle déplore que deux tiers de ses événements «EU carrers» se déroulent à Bruxelles, n'attirant alors que des ressortissants de l'UE des capitales belge ou luxembourgeoise, «dont beaucoup sont ou ont déjà été employés par des institutions de l'UE». «Cela nuit à la diversité géographique et socioéconomique au sein des institutions de l'UE», regrette la Cour des comptes européenne qui note également que l'EPSO peine à attirer les moins de 35 ans.

(mc/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Utilisateur le 29.10.2020 17:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Contrat CDD et le salaire pas intéressant, j’ai du refuser l’offre d’embauche

  • Henrilux le 29.10.2020 16:38 Report dénoncer ce commentaire

    Les salaires par rapport au privé sont de moins en moins interessant (même sans impôts). Les meilleurs vont dans le conseil, les technologies ou la finance, dommage.

  • Angoiser le 29.10.2020 16:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous m’étonnez vous donner pas de contrat indéterminé au personne donc normal que vous trouvez personne

Les derniers commentaires

  • bon plan BEI le 30.10.2020 11:03 Report dénoncer ce commentaire

    il faut aller a la BEI, gros salaire, minimum 3 ans de retard sur l activité fiannciere ne se fatigue surtout pas

  • valens le 30.10.2020 09:43 Report dénoncer ce commentaire

    Avec leur petit salaire, très souvent frisant le ridicule pour l’expérience et les super-qualifications requises, CDD ou consultance sans perspective, n'est pas entonnant. Soyons réalistes, c'est n'est pas la faute au système de recrutement mais a leurs offres dérisoires et regorgeant d'arrogance.

  • Caroline le 30.10.2020 08:55 Report dénoncer ce commentaire

    Annemie Turtelboom ? Ai ! Partout où elle est passée, il y avait une ruine à son départ. À part s'habiller en noir en vêtements de designers, ce qu'elle fait avec beaucoup de hardiesse et d'application, c'est surtout beaucoup d'incompétence qu'elle a laissée derrière elle dans TOUS les ministères où elle a exercé en Belgique. Pourquoi on met toutes ces personnes avec le même niveau d'incompétence dans l'EU ??? l'EU mérite mieux. Sélection plus souple à la Cour des Comptes ? Elle fera tout pour le dénivellement vers le bas. C'est certain. Attention la Cour des Comptes.

  • blu le 30.10.2020 07:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L’Europe est en perpétuelle évolution .... comment est il possible d’offrir un CDI ces temps ci dans un milieu comme celui là ?! Ils ne peuvent proposer que des missions.

  • le canard enchaîné le 29.10.2020 23:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    cest très important en ce moment des juges pour quoi faire rien ou pas grand chose