Brexit

14 janvier 2019 14:23; Act: 14.01.2019 14:53 Print

L'ultime coup de pouce de Juncker pour May

Les dirigeants de l'UE ont rédigé une lettre en faveur de la Première ministre britannique, pour convaincre les députés britanniques de voter mardi l'accord de Brexit.

storybild

Les dirigeants européens précisent ne pas être «en position d'accepter quoi que ce soit qui modifie ou est contradictoire avec l'Accord de sortie». (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le gouvernement britannique a publié, lundi dans la matinée, une lettre signée par le président du Conseil européen, Donald Tusk, et le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et censée apporter de nouvelles assurances, notamment sur l'une des dispositions les plus controversées de l'accord de Brexit: le «backstop» irlandais, rétablissement d'une frontière physique entre l'Irlande et la province britannique d'Irlande du Nord. «La Commission peut confirmer que, tout comme le Royaume-Uni, l'Union européenne ne souhaite pas que» cette disposition «entre en vigueur», assure la lettre, dont les clarifications ont «valeur légale».

Reste que les dirigeants européens précisent ne pas être «en position d'accepter quoi que ce soit qui modifie ou est contradictoire avec l'Accord de sortie». À peine publiée, la lettre était déjà critiquée: elle «n'apporte pas ce dont a besoin la chambre des Communes», a réagi sur la BBC Nigel Dodds, député du parti ultra-conservateur nord-irlandais DUP, dont le soutien est indispensable à Theresa May pour obtenir la majorité absolue au Parlement. Theresa May doit s'exprimer dans l'après-midi devant le Parlement pour évoquer ces nouveaux éléments, a indiqué le ministre du Commerce international, Liam Fox.

«Préjudice catastrophique»

La chambre des Communes votera mardi soir sur cet accord négocié de haute lutte avec l'Union européenne par Theresa May mais vilipendé tant par les Brexiters que par les europhiles. Rejeter ce texte risque de compromettre le Brexit et de saper la démocratie, a déclaré la Première ministre, dans une usine du bastion pro-Brexit de Stoke-on-Trent (centre de l'Angleterre). «Nous avons tous le devoir de mettre en œuvre le résultat du référendum (sur l'UE de juin 2016)», a-t-elle prévenu. Sinon, «cela causerait un préjudice catastrophique à la confiance du peuple dans le processus démocratique et dans ses responsables politiques».

Si le texte est effectivement recalé, le Royaume-Uni risque de quitter l'UE sans accord le 29 mars, un scénario redouté par les milieux économiques, ou plus probablement de ne pas quitter du tout le bloc européen, a développé Mme May.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Oggy le 14.01.2019 15:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est amusant de voir que les dirigeants européens rédigent une lettre pour accélérer la sortie !

  • Mercy le 15.01.2019 09:38 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'y a pas si longtemps nous avons pu lire des centaines de commentaires qui ont félicité la GB pour sa décision de quitter l'UE; on a tonné que nous aussi nous devrions faire pareil etc. etc. Or depuis un certain temps on ne lit plus rien dans ce genre, au contraire! Donc merci au Brexit pour avoir ouvert les yeux à certains!

  • Oui Mais le 14.01.2019 15:01 Report dénoncer ce commentaire

    Les dirigeants de l'UE ont rédigé une lettre pour convaincre les députés britanniques de voter pour l'accord de Brexit. En même temps des députés européens ont rédigé une lettre pour demander aux députés britanniques de dire "non" et de rester dans l'UE!

Les derniers commentaires

  • Mercy le 15.01.2019 09:38 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'y a pas si longtemps nous avons pu lire des centaines de commentaires qui ont félicité la GB pour sa décision de quitter l'UE; on a tonné que nous aussi nous devrions faire pareil etc. etc. Or depuis un certain temps on ne lit plus rien dans ce genre, au contraire! Donc merci au Brexit pour avoir ouvert les yeux à certains!

  • Bravo le 14.01.2019 22:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    “L'ultime coup de pouce de Juncker pour May” Bienfait M. Juncker ????

  • Loyaliste le 14.01.2019 18:23 Report dénoncer ce commentaire

    Vivement le mois de mars … enfin ?

  • Jean II le 14.01.2019 17:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    De toute façon ça va être comme la Suisse .

  • La Mouche le 14.01.2019 15:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qu'ils ne le votent pas alors... ils pleureront davantage...

    • Euh 3 le 14.01.2019 18:00 Report dénoncer ce commentaire

      Excusez moi la Mouche, mais il s'agit ici de la GB et non pas de la Catalogne!