Enquête en Allemagne

18 septembre 2020 22:45; Act: 18.09.2020 22:51 Print

La cyberattaque annule l'opération, elle meurt

Une cyberattaque, ayant visé par erreur l’hôpital universitaire de Düsseldorf, a conduit au décès d’une femme n’ayant pas pu être prise en charge à temps.

storybild

L’hôpital universitaire de Düsseldorf a subi une cyberattaque. (photo: KEYSTONE)

Sur ce sujet
Une faute?

Les autorités allemandes ont ouvert une enquête pour déterminer si une cyberattaque par ransomware, ayant récemment paralysé le réseau informatique de l’hôpital universitaire de Düsseldorf, en Allemagne, doit être considérée comme un homicide involontaire, rapporte le quotidien «Die Welt».

Une femme, qui devait être opérée en urgence dans l’établissement, est décédée dans la nuit du 11 au 12 septembre après avoir été réorientée vers l’hôpital de Wuppertal, situé 30 km plus loin, où elle est malheureusement arrivée trop tard. L’attaque, qui a débuté le 10 septembre, a chiffré 30 serveurs internes de l’hôpital universitaire, mais il s’agirait d’un accident.

Un message de demande de rançon laissé sur l’un des serveurs montre que la cible n’était pas la bonne. En effet, il était en réalité adressé à l’université locale Heinrich Heine, affiliée à l’hôpital de Düsseldorf. Après avoir été contactés par la police allemande, les pirates ont accepté de retirer leur demande et ont envoyé la clé de déchiffrement pour redonner l’accès aux serveurs. En vain, pour la victime.

(L'essentiel/man)