Drame de Gênes

31 août 2018 15:27; Act: 31.08.2018 15:45 Print

La folle théorie d'un ingénieur choque l'Italie

Enzo Siviero, un expert des ponts et ancien enseignant à l'université, a déclaré que la manière dont s'était écroulé le pont lui faisait penser à un attentat.

Sur ce sujet

Près de trois semaines après l'effondrement du pont Morandi, à Gênes, les enquêteurs continuent de rechercher les causes du désastre. Alors que le viaduc est passé au peigne fin par les experts, un spécialiste a émis sa propre hypothèse, mardi, lors d'une interview sur une chaîne de télévision vénitienne, rapporte «La Stampa». Enzo Siviero, ingénieur expert des ponts et ex-enseignant à l'université, a déclaré que l'écroulement de l'ouvrage lui rappelait la dynamique d'une attaque effectuée à l'aide de microcharges explosives.

«Le pont s'est effondré rapidement par le bas, mais vous n'avez aucune idée de la force de ces piliers. Je connais très bien le viaduc de Morandi, je l'ai étudié longtemps», assure Siviero. L'ingénieur explique que le pilier est «tombé sur lui-même avec une petite rotation» et ajoute: «Le fait que la partie du pylône sous-jacente se soit effondrée me fait penser que quelqu'un l'a altérée». Pour l'expert, il s'agirait donc d'un attentat ou quelque chose de similaire. «Il y a une probabilité très forte, supérieure à 50%, qu'il s'agisse d'un attentat. Et je pense que dans 4-5 jours, je serai en position d'étayer une telle hypothèse», a-t-il lancé.

À qui aurait donc pu profiter le crime? L'ingénieur pense que le succès de la société Autostrade per l'Italia, qui gère 2 855 kilomètres d'autoroutes en Italie, a pu donner des idées sordides à ses concurrentes. «D'autres acteurs pourraient être intéressés à reprendre la situation en main», a-t-il ajouté, cité par «Il Tempo».

Les déclarations d'Enzo Siviero ont fait l'effet d'une bombe parmi les personnes chargées de l'enquête, écrit «La Repubblica». Le procureur de Gênes, Francesco Cozzi, a demandé que l'on garde son sérieux. «Il n'existe aucune preuve d'explosion, pas plus que de bouteilles d'acétylène. Nous évoquons des éclairs et la foudre, mais pas des explosions. Nous examinons tout, mais pas les hypothèses délirantes», a-t-il tempêté.

Dans le même temps, la société Autostrade per l'Italia a pris ses distances avec son ancien consultant, insistant sur le fait que Siviero s'est exprimé à titre «absolument personnel». Face à cette pluie de critiques, l'ingénieur a fini par édulcorer quelque peu ses propos: «Mon hypothèse est purement académique, comme celle de ceux qui ont parlé de la foudre. Et vu les réactions, peut-être que je n'aurais pas dû en parler».

Les premiers témoins arrivent sur place

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • JDCJDR le 31.08.2018 18:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    “Ses déclarations ont fait l’effet d’une bombe” : la formule est plutôt malvenue je trouve.

  • CD0007 le 31.08.2018 18:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    au vue des derniers attentat croyais vous pas qu'à l'heure actuelle une organisation terroriste n'aurais pas revendiqué cet acte ?

  • Karl le 31.08.2018 18:32 Report dénoncer ce commentaire

    Tout est possible: si c'est un attentat c'est l'Etat qui indemnise, si c'est par négligence c'est la société qui exploite.

Les derniers commentaires

  • Paul B le 01.09.2018 12:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut faire appel a un ingénieur expert autre que italien.

  • Theorie du Complot le 01.09.2018 10:15 Report dénoncer ce commentaire

    Aucune camera filmait sous le pont biensûr...

  • claudia le 01.09.2018 09:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il travaillait même la nuit sur le pont ,C est que il Y avait un problème,mais comme ils etaient pas assez responsable de fermer déjà le pont,ils attendent toujours la catastrophe pour réagir,er ç est toujours les pauvres gens qui paye.

  • far le 01.09.2018 09:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Non je pense pas tout est fait pour que état italien ne débourse pas un centime (pauvre gens )

  • steph le 01.09.2018 08:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si non ,il a était payé combien pour dire cela ????