En Europe

03 février 2020 20:09; Act: 04.02.2020 11:54 Print

La France, cible n°1 du terrorisme islamiste

Les capacités de l’État Islamique à perpétrer des attaques en Europe ont diminué en 2019, même si la France demeure la cible favorite des jihadistes.

storybild

Les attentats ont fait 10 morts et 34 blessés sur l'ensemble de l'année 2019. (photo: AFP/Jeff Pachoud)

Sur ce sujet
Une faute?

Le nombre d'attentats islamistes en Europe a légèrement baissé en Europe en 2019, selon un rapport du Centre français d'analyse du terrorisme (CAT). Ce dernier pointe les difficultés de l'organisation État islamique (EI) depuis la perte de son califat auto-proclamé.

«En 2019, la menace était principalement endogène. L'évolution de la situation militaire en Syrie a entraîné la diminution de l'activité jihadiste et de la capacité de l’État Islamique à perpétrer des attaques en Europe», indique le rapport du CAT, un institut indépendant.

La France ciblée

En 2019, 25 «incidents terroristes» ont visé l'Union Européenne dont 3 attentats, 5 tentatives et 17 projets d'attentats, contre 4 attentats, 1 tentative et 21 projets en 2018, indique le document.

La France demeure la cible numéro un des jihadistes: elle totalise un tiers (32%) des attentats, tentatives ou projets, contre 16% pour l'Allemagne et le Royaume-Uni et 8% pour les Pays-Bas et l'Espagne.

Un pic en 2017

Le bilan humain entre 2019 et 2018 varie peu lui aussi: les attentats ont fait 10 morts et 34 blessés sur l'ensemble de l'année contre respectivement 13 et 37 l'année précédente.

Un pic avait été atteint en 2017 avec un total de 15 attentats, 7 tentatives et 40 projets en Europe, avant deux années de baisse consécutive. Des chiffres à mettre en relation avec la création en 2014, l'expansion puis la chute en 2019, du califat territorial de l'EI en Irak et en Syrie.

Menace toujours présente

Selon le CAT, l'an dernier, la menace n'est ainsi jamais venue de groupes passés par la Syrie. À peine 4% des attentats ont été «téléguidés» («exécutés par des individus sans expérience jihadiste à l'étranger et en relation avec un donneur d'ordre sur zone»).

Plus d'un quart des «incidents terroristes» (28%) ont été «inspirés» («individus répondant aux appels d'une organisation terroriste sans entretenir de liens directs avec elle»), précise le rapport. Les autres n'ont pas été clairement classés par le CAT.

«La mort du chef de l'EI d'Al-Baghdadi ne signifie pas la fin de la menace terroriste car la matrice idéologique est toujours bel et bien présente», a commenté pour l'AFP Manon Chemel, cosignataire du rapport, rappelant que des attaques ont déjà été déplorées depuis début 2020.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Eric le 04.02.2020 08:03 Report dénoncer ce commentaire

    Normal, les portes sont grandes ouvertes...

  • lola le 04.02.2020 10:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Portes ouvertes mais surtout répression zéro... Il ne faudrait pas traumatiser les pauvres chéris à qui l on a tout offert sans contrepartie et devant lesquels nous ne cessont de nous culpabiliser. Même un terroriste en pleine attaque au couteau a des droits et ne doit qu être blessé. Il pourra ainsi recommencer et faire du prosélytisme en prison si par hasard il y va. En Angleterre on les descend point. Statistiquement il y a donc moins de récidive !

  • Ronaldo 1998 le 04.02.2020 09:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mai de quoi vous parlez ???? Si elle visé on se demande pourquoi !? Le Luxembourg n a jamais était viser à ce que je sache Il ne se mêle pas de tous ce qui ne le regarde pas. Le pays des droits de l homme mais de quel homme parlez-vous ?

Les derniers commentaires

  • on se demande le 05.02.2020 14:51 Report dénoncer ce commentaire

    parce que la france a toujours raté son occasion de la mettre en sourdine et se faire oublier ?

  • gibot Jean Jacques le 04.02.2020 13:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    merci les politiques et les juges

  • Jean II le 04.02.2020 10:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Ronaldo1998 : L'argent du terrorisme vous savez où il est ?

    • @Jean II le 04.02.2020 12:51 Report dénoncer ce commentaire

      Au hazard: Dans nos banques?

  • lola le 04.02.2020 10:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Portes ouvertes mais surtout répression zéro... Il ne faudrait pas traumatiser les pauvres chéris à qui l on a tout offert sans contrepartie et devant lesquels nous ne cessont de nous culpabiliser. Même un terroriste en pleine attaque au couteau a des droits et ne doit qu être blessé. Il pourra ainsi recommencer et faire du prosélytisme en prison si par hasard il y va. En Angleterre on les descend point. Statistiquement il y a donc moins de récidive !

  • Ronaldo 1998 le 04.02.2020 09:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mai de quoi vous parlez ???? Si elle visé on se demande pourquoi !? Le Luxembourg n a jamais était viser à ce que je sache Il ne se mêle pas de tous ce qui ne le regarde pas. Le pays des droits de l homme mais de quel homme parlez-vous ?

    • Pitt Zollverein Luxemburg/Soleuvre le 04.02.2020 12:17 Report dénoncer ce commentaire

      Si monsieur, le Luxembourg a été visé au moins une fois. Dans l'émission "Brisant" ils ont montré l'arrestation de islamistes en Allemagne qui avaient planifié un attentat au GDL

    • jojo le 04.02.2020 12:28 Report dénoncer ce commentaire

      Le luxemquoi ? connait pas, le reste du monde non plus.