En Italie

09 janvier 2019 22:02; Act: 10.01.2019 10:16 Print

La maison de l'horreur devient un étrange B&B

L'homme qui a racheté la demeure où est survenu le sordide meurtre de Meredith Kercher, en novembre 2007, veut en faire une maison d'hôtes pour passionnés du crime.

storybild

Amanda Knox (gauche) avait écopé de 28 ans de prison pour le meurtre de Meredith Kercher, avant d'être définitivement acquittée.

Sur ce sujet
Une faute?

Un banquier quinquagénaire a déposé une proposition d'achat sur la maison de Pérouse (centre) qu'occupaient Amanda Knox et sa colocataire Meredith Kercher. En novembre 2007, la Britannique de 21 ans y avait été retrouvée morte à demi-nue dans sa chambre, lardée de 47 coups de couteau après avoir été violée. Accusés, Amanda Knox, alors âgée de 20 ans, et son petit ami Raffaele Sollecito avaient été condamnés à 28 et 25 ans de prison avant d'être définitivement acquittés après un feuilleton judiciaire haletant. Déclaré coupable, l'Ivoiro-Italien Rudy Guede purge actuellement une peine réduite de 16 ans de prison.

Depuis cette affaire sordide, la maison est restée la plupart du temps inoccupée, sa propriétaire ayant toutes les peines du monde à la louer. Modifiée plusieurs fois, tant à l'extérieur qu'à l'intérieur, la demeure a tout de même accueilli quelques locataires. Mais les transformations n'ont pas suffi à effacer le souvenir de ce meurtre et la propriétaire, qui s'était constituée partie civile lors du procès, ne savait plus que faire de cette maison.

Devenue un lieu de pèlerinage macabre, la fameuse villa pourrait enfin connaître un nouveau souffle, rapporte «Il Messaggero». En novembre, elle l'a en effet mise une nouvelle fois en vente pour la somme de 295 000 euros. Le projet du banquier qui convoite cette maison est pour le moins atypique. L'homme compte en effet en faire un bed & breakfast qui ferait, en même temps, office de musée du crime. Un lieu rêvé pour les passionnés de sombres histoires. La vente aurait été acceptée, mais la confidentialité autour de cette transaction est maximale.

(L'essentiel/joc)