Mer Baltique

26 novembre 2019 13:29; Act: 26.11.2019 14:24 Print

La marine allemande explose un sanctuaire

Au moins 18 cadavres de marsouins ont été découverts près de la ceinture de Fehmarn, en mer Baltique. Les environnementalistes dénoncent la marine allemande.

storybild

En mer Baltique, la marine allemande a retiré 42 engins explosifs. (photo: Christianthielnet)

Sur ce sujet
Une faute?

Pendant les deux guerres mondiales et les années qui ont suivi, les Alliés ont fait couler leurs armes dans la mer Baltique et la mer du Nord. Selon l'Union allemande pour la conservation de la nature (Nabu), 1,6 million de tonnes d'explosifs et de bombes incendiaires et jusqu'à 300 000 tonnes d'agents de guerre chimique reposent au fond des eaux. Ces reliques constituent une menace pour l'environnement et les transports maritimes et doivent donc être progressivement retirées.

En août 2019, dans le cadre des exercices de l'OTAN, Northern Coasts, la marine allemande a fait sauter 42 mines britanniques datant de la Seconde Guerre mondiale, sans avoir consulté les scientifiques au préalable. L'opération, menée dans la mer Baltique, a tourné au désastre: les engins explosifs ont creusé des cratères atteignant une largeur de 5 mètres dans un récif protégé. De plus, ces mines se trouvaient au fond de la ceinture de Fehmarn, un sanctuaire pour les mammifères marins créé par l'Allemagne. Les environnementalistes y ont découvert 18 cadavres de marsouins, après l'opération.

La Nabu est formelle: c'est bien la marine allemande qui est responsable de la mort de ces animaux. «Chaque explosion détruisait toute vie dans un rayon de 10 à 30 mètres. Personne ne sait encore combien de marsouins ont été blessés ou tués au cours de la saison de reproduction», tempête l'organisation. Selon celle-ci, la manœuvre de la marine allemande était «une bonne occasion de faire exploser à petit prix». Une autopsie est en cours sur les cadavres afin de déterminer les causes de leur mort.

(L'essentiel)