Intempéries

07 janvier 2019 14:45; Act: 07.01.2019 15:07 Print

La neige très abondante paralyse l'Autriche

Routes fermées, rentrée scolaire retardée, localités isolées et risque d'avalanche maximum... l'Autriche est en proie à de fortes perturbations à cause de la neige.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Plusieurs jours consécutifs d'intenses précipitations neigeuses entraînaient, lundi, des perturbations en Autriche, prise dans un épais manteau de neige. Depuis le milieu de la semaine dernière, il est tombé jusqu'à 150 centimètres d'or blanc dans le centre et le nord de ce pays montagneux, y compris à basse altitude, selon les services météorologiques autrichiens.

Dans la région de Salzbourg, un cumul de près de trois mètres de neige a été mesuré à 2 317 mètres d'altitude. Les cumuls de neige et risques d'avalanche ont rendu de nombreuses routes impraticables et la direction académique du land de Styrie (sud-est) a recommandé aux élèves de ne pas se rendre dans leurs établissements, lundi, jour de rentrée scolaire, si l'accès n'était pas sécurisé.

Des victimes

Dans cette région, quelque 2 000 personnes, dont des touristes, étaient bloqués dans des localités de la vallée de Sölktal inaccessible par la route. Les hélicoptères de l'armée chargés de déclencher des avalanches ont dû interrompre leurs rotations en raison du mauvais temps. Trois skieurs, deux Allemands et un Slovène, ont trouvé la mort hors domaines skiables au cours du week-end. Quatre autres pratiquants de randonnée à ski ou en raquette sont portés disparus.

Dans le massif du Hochkar, dans le land de Basse-Autriche, le domaine skiable a été fermé lundi jusqu'à nouvel ordre, et les habitants comme les touristes ont été priés de quitter la zone. De nouvelles chutes de neige, pouvant apporter de 25 à 80 centimètres supplémentaires, sont en effet attendues à partir de mardi.

Sur les réseaux sociaux s'échangeaient de nombreuses photos et vidéos montrant des automobilistes dégageant leur véhicule totalement enseveli ou des localités cernées par des murs de neige.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Loi de la Nature le 07.01.2019 18:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est le changement climatique

  • Franz le 08.01.2019 00:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'était monnaie courante avant cette neige. Maintenant c'est tellement rare qu'on s'en étonne.

  • gege57 le 07.01.2019 15:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et ici rien du tout deg

Les derniers commentaires

  • Mince le 08.01.2019 14:06 Report dénoncer ce commentaire

    Moi, j'ai pitié pour les gens qui doivent dégager les trottoirs!

  • Soso le 08.01.2019 09:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ah quand une neige abondante au GDL Ça manque les bons hivers froids et rigoureux

  • Franz le 08.01.2019 00:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'était monnaie courante avant cette neige. Maintenant c'est tellement rare qu'on s'en étonne.

  • Jimmy54 le 07.01.2019 20:33 Report dénoncer ce commentaire

    Quand je pense que chez nous avec 2 cm..allez voir 3cm..c'est la grosse panique..Alors imaginer un peu cela chez nous..Mamamia..c'est la fin du monde pour beaucoup..Lol

  • Loi de la Nature le 07.01.2019 18:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est le changement climatique