En Islande

18 septembre 2021 09:47; Act: 19.09.2021 14:58 Print

La plus longue éruption volcanique depuis 50 ans

Dimanche, cela fera six mois que l’éruption près du mont Fagradalsfjall a commencé. Près de 143 millions de mètres cubes de lave ont été produits.

storybild

L’éruption a attiré près de 300 000 personnes. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L’éruption volcanique en cours près de Reykjavik, qui va passer le cap des six mois dimanche, est désormais la plus longue dans le pays nordique depuis plus de 50 ans. Entamée le 19 mars au soir à proximité du mont Fagradalsfjall, situé sur la péninsule de Reykjanes au sud-ouest de la capitale islandaise, l’éruption a déjà attiré 300 000 curieux et les visiteurs se pressent toujours pour l’admirer.

Avec son débit lent et continu, ses jaillissements à la façon d’un geyser ou ses spectaculaires débordements du cratère, l’éruption baptisée officiellement «Fagradalshraun» («belle vallée de lave» en islandais) est devenue la plus courue des attractions touristiques islandaises.

Sixième éruption en Islande depuis vingt ans, elle a dépassé cette semaine en durée l’éruption du champ de lave du Holuhraun, dans le centre-est de l’Islande, qui avait duré de fin août 2014 à fin février 2015. «Six mois c’est une éruption raisonnablement longue», a dit le vulcanologue Thorvaldur Thordarson.

Il faut désormais remonter à l’éruption qui avait vu émerger l’île volcanique Surtsey (1963-1967), dans l’archipel des îles Vestmann, pour retrouver un épisode volcanique plus long.

L’éruption près du mont Fagradalsfjall a produit en six mois près de 143 millions de mètres cubes de lave. Après quasiment neuf jours de pause, la lave a refait surface début septembre. Le volume reste toutefois relativement faible puisque c’est onze fois moins que la précédente éruption en 2014-2015 à Holuhraun, qui avait provoqué la plus grande coulée de lave basaltique dans le pays depuis plus de 230 ans.

«Écoulement relativement stable»

L’éruption actuelle se distingue «dans le sens où elle maintient un écoulement relativement stable, mais elle a été assez vigoureuse», note Halldór Geirsson, géophysicien à l’Institut des sciences de la Terre. Généralement, les éruptions islandaises commencent très fort, puis perdent en puissance. Accompagné d’un puissant panache de fumée lié au dégazage, le fluide incandescent rouge orangé jaillit ponctuellement du cratère.

Mais la lave s’est également récemment accumulée en profondeur, à travers des tunnels internes sous les couches visibles déjà solidifiées, formant une poche qui finit par céder sous la pression. Elle déferle alors telle une vague se brisant sur le sable, sous l’œil conquis des visiteurs.

Selon les chiffres de l’Office du tourisme islandais, près de 300 000 personnes ont déjà arpenté les flancs cabossés et pentus des petits monts surplombant les vallées de Geldingadalir, Meradalir et Nátthagi, où la lave s’est déversée.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Volcan Petacaca le 18.09.2021 11:44 Report dénoncer ce commentaire

    Qu'est-ce qu'il avait mangé dites-donc!!

Les derniers commentaires

  • Volcan Petacaca le 18.09.2021 11:44 Report dénoncer ce commentaire

    Qu'est-ce qu'il avait mangé dites-donc!!