Droit européen

19 octobre 2021 10:06; Act: 19.10.2021 10:52 Print

La Pologne rejette le «chantage» de l'UE

Le Premier ministre polonais a dénoncé, mardi, la riposte de la Commission européenne, après que son tribunal constitutionnel a contesté la primauté du droit européen.

storybild

Commission européenne et gouvernement polonais ne sont pas sur la même longueur d'onde. (photo: AFP/Janek Skarzynski)

Sur ce sujet
Une faute?

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a averti mardi, à Strasbourg, qu'elle agira pour défendre les «valeurs communes» de l'UE, après la décision du tribunal constitutionnel polonais contestant la primauté du droit européen.

«Nous ne laisserons pas nos valeurs communes être mises en danger. La Commission agira», a déclaré Mme von der Leyen, devant le Parlement européen, en présence du Premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki.

«Je rejette ce langage des menaces ou de la coercition (...). Le chantage devient une méthode habituelle de certains États membres, ce n'est pas là la base de la démocratie», a critiqué M. Morawiecki, s'exprimant devant les eurodéputés, alors que Varsovie est dans le viseur de Bruxelles, après une récente décision du tribunal constitutionnel polonais, contestant la primauté du droit européen.

La Pologne voit actuellement - comme la Hongrie - son plan de relance bloqué par la Commission pour ces questions d'indépendance de la justice, et une approbation prochaine semble peu probable, après cette attaque frontale contre le droit européen.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Titus le 19.10.2021 10:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et ils osent parler de démocratie !

  • Lulu le 19.10.2021 10:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quelles valeur communes? L’Europe c’était top au départ, mais là on s’oriente de plus en plus vers un monstre burocratique, qui ne fait que rajouter des législations, ne protège pas le consommateur (perturbateurs endocriniens, round Up, lobby du sucre, malbouffe, etc) et qui de l’autre côté tyranise les non vaccinés avec sa petitesse d’esprit sur la stratégie du vaccin avant tout. Ce n’est plus l’Europe du citoyen mais l’Europe des lobbyistes.

  • Tristounet le 19.10.2021 13:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi je n’ai jamais demandé à l’UE de parler en mon nom avec un discours auquel je n’adhère pas du tout!!! Chantage, dictature, non respect des droits de l’homme sont continuellement bafoués par l’UE , et pour moi ce sont des valeurs essentielles, donc pas besoin des belles paroles de madame von der Leyen. A nous les petits cette Europe n’a rien apporté, c’est encore et toujours une affaire de gros sous pour enrichir les gros et appauvrir les faibles. De toute façon cette UE nous a été imposée !!

Les derniers commentaires

  • Censure par L'Essentiel le 21.10.2021 09:50 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut quitter l'UE !! le plus rapidement possible !

  • DABO le 20.10.2021 10:11 Report dénoncer ce commentaire

    Il a bien raison ce premier Ministre polonais. Enfin un gouvernant souverain et démocrate ! Nous devrions prendre modèle. La corruption elle est chez nous.

  • cassepasles le 20.10.2021 08:25 Report dénoncer ce commentaire

    la russie vous tend les bras courrez vite il n'y a pas plus démocratique comme nation

    • Lire Montesquieu le 20.10.2021 12:20 Report dénoncer ce commentaire

      Le pire c'est que vous n'avez pas tort. Une démocratie "sociale", sans constitution protégeant les citoyens contre la force "publique" n'est rien d'autre qu'une tyrannie, comme en Russie.

  • rené sance le 20.10.2021 07:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L’UE va broyer toutes les identités nationales comme l’URSS l’a fait en sont temps, elle a bien bien raison de résister

  • Ivan le 20.10.2021 07:35 Report dénoncer ce commentaire

    Brexit, Pologne ... Les dirigeants européens n'ont qu'à s'en prendre à eux même. Ils on tout fai pour en arriver la !!!